Texte fondateur


APPEL CONSTITUTIF D’AVA BASTA Chjama pé a creazione d’AVA BASTA


Cet appel rédigé et signé par quarante personnalités fondatrices du mouvement, avait recueilli aussitôt cinq cents signatures…



Issa chjama, scritta è inzifrata da quaranta parsunalità chì anu criatu u muvimentu, avia racoltu subitu cinquicentu zifri...



Parce que, sur ce rivage se sont échoués comme les vagues, au cours des siècles, les peuples de la Méditerranée toute entière…



Parchì nantu à issi spondi ci scaledinu ind’i seculi passati, cum’è tanti marosuli, i populi di u Maditarraniu sanu sanu…



Parce que les hommes y ont façonné, au carrefour d’influences diverses, un chant profond dont ils ont su intégrer et conserver les accents les plus éloignés dans une expression originale…



Parchì l’omu ci anu criatu, à u crucivia di culturi parechji, un cantu prufondu, è anu saputu intigranni è tenani l’accenti più landani ind’una sprissioni sputica…



Parce que se croisent encore aujourd’hui dans ce pays le développement et le sous développement, l’exil et le retour, l’Europe et l’Afrique, la richesse et la peur, l’espoir et le refus…



Parch’elli si scontranu ancu oghji in quista a tarra u sviluppu è u sottusviluppu, l’esiliu è u vultà, l’Auropa è l’Africa, a ricchezza è a paura, a spiranza è u ricusu…



Parce que l’Histoire y éternue parfois entre la volonté d’être soi-même et l’angoisse de s’assumer…



Parchì a Storia calchì volta ùn ci sà chì strada piglià, trà a vulintà d’essa sè stessu è l’angoscia d’avè da fà i so scelti…



Parce que, plus près des conjonctures, l’ambiguïté et le mensonge sont soigneusement entretenus en Corse et donnent son réel sens au racisme quotidien…



Parchì, più vicinu à a situazioni, sò mantinuti à posta in Corsica l’ambiguità è a bucia è danu u so significatu veru à u razzisimu d’ogni ghjornu…



Parce que certains mouvements d’inspiration raciste semblent y gagner aussi plus de pouvoir qu’ailleurs…



Parchì certi muvimenti d’ispirazioni razzista pari ch’elli ci acquistinu puteri di più cà altrò…



Parce que les réponses à ces interrogations sont en partie contenues dans le témoignage que les Corses doivent être capables d’apporter à la lutte contre l’intolérance, le mépris et l’aliénation…



Parchì i riposti à issi intarrugazioni si ponu truvà in parti ind’a tistimunianza ch’ellu tocca à i Corsi à purtà ind’a lotta contru à a intullarenza, u disprezzu è l’alienazioni…



Il nous semble nécessaire de témoigner ici, et de manière particulière, contre le racisme.

* * *



Ci pari nicissaria di tistimunià quì, è di modu particulari, contru u razzisimu.

* * *

Identifiez-vous Ava Basta vu par le Net
AVB sur Internet
Envoyez nous un message
Contact Mail
Documents d'AVA BASTA

Vous pouvez télécharger et diffuser nos communiqués et documents sans restriction...
PACE È SALUTE ?...
Au village on disait : Bon dì, bon annu è bon capu
d'annu, ch'ellu sìa megliu quist'annu chè annu.
Bonne journée, bonne année, qu'elle soit meilleure
cette année que l'an passé.

Pour l'ensemble des êtres humains de la planète
l'an neuf ne se présente pas sous les meilleurs
auspices.
En Corse aussi. Et pour Avà Basta de même.
Allons-nous survivre aux épées de Damoclès
suspendues sur nos têtes...!

En effet l'ACSE qui fait suite au FAS et FASILD,
qui nous permettait d'agir sur les terrains qui sont les
nôtres s'est vu supprimer la ligne financière
pourvoyeuse des crédits qui nous permettaient
d'exister.
Et c'est un constat, les instances locales ne nous
ont que peu ou pas aidés. Avà Basta n'est pas animé
par la démagogie, il dérange car il fait émerger des
problèmes qu'on n'aimerait pas voir agiter....
Pour bénéficier d'un minimum de crédits il faudra
avoir des projets qui concernent la politique de la
ville.
Nous y sommes à l'étroit, car si ce projet entre
dans notre champ d'activités déjà, ils limitent notre
espace.

Nous sommes une association régionale, espace
rural compris. Ses actions sont multiformes, souvent
dépendantes de l'imprévu et l'urgence d'un problème
ou d'une demande qui surgit. Car c'est ainsi que va
la vie avec la précarité, les immigrés, la
discrimination, le racisme, etc.

Se pose sérieusement, s'il n'y a pas une solution de
secours, d'avoir à licencier des permanents : 3 en
Corse-du-Sud, 2 en Haute-Corse, et un Directeur
pour l'ensemble. Le mois de février est la limite de
nos crédits disponibles. Sur ces 6 emplois, de statuts
divers, 5 sont tenus par des jeunes d'origine
marocaine bilingues.

Si Avà Basta se réduit à une peau de chagrin, ce
sera ressenti comme une régression «du vivre
ensemble» pour l'immigration, avec laquelle, au fil
des années, s'est tissé un lien particulier jamais
démenti. Car il faudra fermer nos locaux d’Ajaccio
et Bastia.
En effet, nous sommes un lieu d'accueil et de
solidarité quotidiens qui rassure «les étrangers».

Noëlle Vincensini
___________________________________________________________


In paesi si dicìa : Bon dì, bon annu è bon capu d’annu,
ch’ellu sìa megliu quist’annu chè annu.
Bona ghjurnata, bon’annata, ch’edda fussi megliu custannu
chè annu.

Pà l’insemu di l’èssari umani di a pianeta l’annu novu ùn
s’annuncia micca cù i megliu auguri.
In Corsica dinò. È pà Avà Basta listessa.
Avàremu da firmà cù i spadi di Damoclu suspèsuci in
capu... !

Di fatti à l’ACSE chì veni dopu à u FAS è FASILD, chì ci
pirmittìa d’agì nant’à i campi chì sò i nostri, l’ani suppressu a
lìnia finanziaria capacitosa di dacci danari da esista.
Ed hè un custatu, l’istanzi lucali ci ani aiutatu pocu o
micca. Avà Basta ùn hè mossu da a dimagugìa, disturba datu
chì participa à fà vena à gallu prublema chì si vurrìa tacia...

Da binifizià di un mìnimu di crèditi bisugnaristi avè
prughjetti chì arriguàrdani a pulìtica di a cità.
Ci truvemu à u strettu chì, sì stu prughjettu entri dighjà in u
nostru campu d’attività, ci limìtani u nostru spaziu.

Semu un associu righjunali, insemu à i righjona rurali. I so
azzioni sò multiformi, suventi dipindenti di l’impruvisu è
l’urgenza di un prublema o una dumanda chì nasci. Chì và à
issu segnu a vita, cù a pricarietà, l’immigrati, a
discriminazioni, u razzìsimu, ecc.
Ci vurrà da veru, s’edda ùn ci fussi suluzioni di succorsu,
d’avè à lucinzià pirmanenti : 3 in Corsica Suttana, 2 in
Corsica Suprana, è un Dirittori pà l’insemu.
U mesi di frivaghju hè a lìmita di i nostri crèditi
dispunìbuli. Riguardu à sti 6 impieghi, di statuti diversi, 5 sò
tinuti da ghjòvani d’orìghjina marucchina bislingui.

Sì Avà Basta si riduci à una coghja sarà risintuta com’è una
rigrissioni «di u campà insemu» da l’immigrazioni chì, cun
edda, longu à l’anni, s’hè tissutu una leia particulari mai
cappiata. Chì ci vurrà à chjuda i nostri lucali d’Aghjacciu è
Bastia.
Par vìa chì semu un locu d’accolta è di sulidarità cutidiani
chì rassicùrani «i stragneri».

Assistatura corsa di Rinatu Coti


Type de document : Communiqué
Auteur : Ava Basta - Collectif
Langue : Français
Date de publication : 1 janvier 2009
Date de fin de publication : 6 janvier 2009
Ghjurnalettu 2ème semestre 2008
Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Ghjurnalettu
Auteur : Avà Basta - Collectif
Langue : Français
Date de publication : 23 decembre 2008
Date de fin de publication : 23 decembre 2008
Ghjurnalettu 1er semestre 2008
Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Ghjurnalettu
Auteur : Avà Basta - Collectif
Langue : Français
Date de publication : 15 juin 2008
Date de fin de publication : 6 janvier 2009
A propos de l’agression au fusil de chasse de jeunes maghrébins à Ajaccio
C’est avec douleur, stupéfaction et indignation que nous nous élevons contre l’agression dont viennent d’être victimes des jeunes réunis aux Jardins de l’Empereur, à Ajaccio, pour fêter le plus simplement du monde la fin du ramadan.

En ces jours où un débat international se déroule à l’Université de Corse sur la diversité, cet acte de violence est le fruit de l’intolérance, du racisme, de la haine, du refus radical de la diversité, de la part de quelques individus dont la démarche est heureusement minoritaire dans notre île où la population vient de rendre hommage aux combattants du Maghreb qui sont tombés pour la libération de l’île en 1943.

Nous appelons les citoyens de notre île à manifester leur hostilité à de telles démarches.

Nous exprimons notre solidarité émue et active aux victimes touchées dans leurs chairs et à leurs familles.

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Avà Basta - NV
Langue : Français
Date de publication : 4 octobre 2008
Date de fin de publication : 30 octobre 2008
"A propos des sans papiers" : une lettre de Noëlle VINCENSINI
Ce qui se passe actuellement assaille ma conscience et mon affect pétris par l’Histoire. S’installe une situation délétère. En effet on parle pudiquement de « contrôles », alors que sur le terrain cela tourne à la chasse à l’homme. « Ton étoile jaune c’est la couleur de ta peau » dit une chanson de Daniel BALLAVOINE. Hélas.

« Faire du chiffre », c’est facile en tapant dans le basané. Et ces contrôles se confondent souvent avec la chasse au faciès. Pardonnez mon parler vrai.

Cette traque persécute la vie de bien des humains qui se trouvent, de par les aléas de leur vie, en territoire de Corse, et ailleurs en France, actuellement. Leur seul crime est de ne pas avoir le bon papier en poche. Il s’installe parmi eux une peur au ventre, source de souffrance de tous les instants. Source de malaise aussi qui accouche, quelquefois, de lâchetés diverses dont la délation. Il nous est rapporté qu’il arrive que des « irréguliers », se voient proposer les bons papiers si…Sans compter les xénophobes qui font du zèle.

Permettez à quelqu’un qui s’est rebellé en d’autre temps contre des disfonctionnements qui ont fait que des femmes, des enfants, des hommes, ont été victimes de mise à l’index signifiée par le port d’une étoile jaune, par exemple. Certes les raflés d’aujourd’hui ne sont pas promis à l’extermination. Mais la chasse à l’homme, la traque, la délation, l’oubli du respect humain installent un malaise glauque, qui taraude notre société. En effet, peut-on dormir sur ses deux oreilles quand cela se passe chez nous au quotidien. Peut-on faire taire sa conscience ?

Je l’affirme, j’ai vu mourir bien des gens, et il y en a eu, par ailleurs, des millions à travers la planète, pour que « plus jamais ça ! ». Pour que survienne une société humaine majeure capable de régler ses problèmes sans tomber dans l’abject.

Noëlle VINCENSINI,
Déportée Résistante,
Présidente d’Avà BASTA

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Avà Basta - NV
Langue : Français
Date de publication : 4 avril 2008
Date de fin de publication : 4 avril 2008
Ali et Mohamed font la manche
Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Humour
Auteur : Inconnu
Langue : Français
Date de publication : 4 avril 2008
Date de fin de publication : 4 avril 2008
Bulletin d'adhésion / cotisation
Document à compléter et nous retourner accompagné d'un chèque à l'ordre d'Avà Basta pour adhérer ou cotiser pour l'année en cours. Utilisable aussi pour les dons. Le don ou la cotisation d'un particulier ouvre droit à une réduction d'impôt de 66 % de son montant dans une limite globale de 20 % du revenu imposable. Pour une entreprise, il donne droit à une réduction d’impôt de 60% du don effectué dans la limite de 5 pour mille de son chiffre d'affaires.

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Supports de Com
Auteur : Avà Basta - LM
Langue : Français
Date de publication : 17 avril 2008
Date de fin de publication : 17 avril 2008
Pour le droit de vote et d’éligibilité des résidents étrangers aux élections locales
Appel pour avancer vers un suffrage réellement universel

En cette période d’élection locale, Avà Basta s’associe au collectif d’organisations démocratiques « Votation citoyenne », qui milite pour que les résidents étrangers non-communautaires accèdent au plus vite au droit de vote et d’éligibilité aux élections locales. Revendication au programme d’Avà Basta depuis toujours.

En 1755, la constitution de Pasquale Paoli a donné le droit de vote à 25 ans aux femmes et aux étrangers de toute confession.

Le 5 mars 1848, un décret de la République française supprimait le suffrage censitaire et instaurait pour la première fois au monde, à l’échelle d’un pays, le suffrage dit « universel » ouvert à tous les hommes, de nationalité française, âgés de plus de 21 ans.

Le corps électoral passait subitement de 246 000 électeurs à plus de 9 millions. C’était le premier pas d’une longue marche toujours inachevée, à l’échelle mondiale mais aussi en France, vers un suffrage réellement universel.

Le 21 avril 1944 (189 ans après Paoli !), le droit de vote est étendu aux femmes par une ordonnance du gouvernement provisoire de la République française à Alger. Une quarantaine de pays ont précédé la France dans la reconnaissance de ce droit (Nouvelle Zélande en 1893).

Par la loi du 5 juillet 1974, le droit de vote est étendu aux jeunes de 18 à 21 ans.

Le traité de Maastricht, signé le 5 février 1992, instaure la citoyenneté de l’Union européenne. Les citoyens de l’Union européenne qui vivent dans un pays de l’Union dont ils n’ont pas la nationalité peuvent voter et se porter candidat, dans l’Etat de résidence, aux seules élections municipales et européennes. Tous les pays de l’Union ont mis en pratique ce droit pour les élections européennes de 1994. La France ne l’a permis qu’aux élections municipales en 2001.

Il serait temps que le processus de citoyenneté intègre le droit de vote et d’éligibilité à tous les résidents, quelle que soit leur nationalité, qui participent au développement de la Corse

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Avà Basta - LM
Langue : Français
Date de publication : 13 mars 2008
Date de fin de publication : 13 mars 2008
APPEL POUR LA COMMEMORATION DE LA DEPORTATION
Dimanche 29 avril à 11h15, aura lieu la cérémonie commémorative de la déportation au monument aux morts d’Ajaccio.

Deux collégiennes des Padules liront un poème traduit de l’allemand de Carl Schrade, auteur du livre « Le Vétéran ». Pour « mal penser », Carl Schrade fut arrêté dès 1933. D’internements en camps, il survécut jusqu’à 1945.
Un record.

Les collégiennes et lycéennes qui reviennent d’un pèlerinage de mémoire de la déportation en Allemagne peuvent affirmer que les fours crématoires n’étaient pas un « détail de l’Histoire », mais le point final abouti du processus programmé d’une énorme extermination conçue par l’idéologie
nazie.

En ces temps où les néonazis reviennent en force en Europe, les citoyens doivent manifester leur vigilance et leur attachement aux valeurs humaines essentielles.

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Noëlle VINCENSINI,Résistante – déportée, rescapée
Langue : Français
Date de publication : 27 avril 2012
Date de fin de publication : 27 avril 2012
Soutien à El Houcine Mallah 2
Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Avà Basta - NV
Langue : Français
Date de publication : 8 janvier 2007
Date de fin de publication : 15 fevrier 2008
Une agression bien raciste à Lecci de Porto-Vecchio
Communiqué de presse suite aux tirs sur une maison abritant 2 familles maghrébines.


Type de document : Communiqué
Auteur : Avà Basta - NV
Langue : Français
Date de publication : 21 janvier 2008
Date de fin de publication : 15 fevrier 2008
Vol British Airways Johannesburg / Londre
Cette scène où une passagère blanche ne souhaitant pas rester assises a côté d'un monsieur noir a réellement eu lieu. Suivi d'une réflexion sur "qui est l'homme de couleur ?".

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Humour
Auteur : Inconnu
Langue : Français
Date de publication : 15 fevrier 2008
Date de fin de publication : 15 fevrier 2008
Voyage de mémoire -17-21 Avril au Camp de Concentration de Ravensbrück
Ajaccio, jeudi 21 février 2008

VOYAGE DE MEMOIRE
(17-21 Avril au Camp de Concentration de Ravensbrück)

Le problème de la Mémoire et des leçons de l’Histoire est fortement en débat actuellement, à la suite de la déclaration du chef de l Etat prônant de faire prendre en charge le souvenir de chaque enfant juif assassiné lors de la Shoah par un élève du CM2.
Certes la volonté de lutte contre l’oubli est louable. Mais il semble lourd, et nocif, psychologiquement, de faire porter le poids, de façon quasiment intime, par un enfant de 10 à 11 ans.

Avà Basta, considérant que l’extermination des juifs, des tziganes, et autres populations témoigne de la dimension horrible et gigantesque que peut prendre, un moment donné la banalisation exacerbée du racisme et du mépris de tout être humain, n’a cessé de porter la réflexion sur les conditions qui rendent possibles de tels crimes contre l’Humanité.

Le voyage de Mémoire qui va se faire du 17 au 21 Avril 2008 fait partie des interventions que nous faisons auprès des jeunes, scolaires en particulier, d’autant que la présidente d’Avà Basta ancienne déportée peut témoigner personnellement.

Ravensbrück a été le grand camp spécifiquement de femmes, 130 000 environ y ont été immatriculées. Plus de 90 000 y sont mortes. Revenir sur un même camp relève du souci d’approfondir un travail sur l’Univers Concentrationnaire nazi. A la formule d’une classe d’un seul établissement nous avons préféré impliquer plusieurs lycées et collèges représentés chacun par un ou deux élèves qui, a leur retour, propagent les informations et les enseignements du voyage. Il s’agit vu, le coût de l’opération, d’en tirer un profit exponentiel à travers le territoire. Cette formule s’est déjà avérée très positive, et il a fallu quelque fois tirer au sort parmi les élèves désirant partir, tant les suites d’un précédent voyage ont été positives.

Avà Basta se tient à leur disposition.

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Avà Basta - NV
Langue : Français
Date de publication : 21 fevrier 2008
Date de fin de publication : 5 mars 2008
Suite au communiqué FLNC-UC xénophobe
Ajaccio, vendredi 29 février 2008.

Le communiqué récent du FLNC-UC exprime manifestement des relents de xénophobie qui interpellent les consciences citoyennes et humanistes.

Qu’en est-il du « Droit du Sol », reconnu par la « Communauté de Destin » prônée par les organisations nationalistes ?

Les membres et amis d’Avà Basta considèrent que quels que soient les problèmes en cause, la violence et la haine engendrées par l’extrême repli sur soi ne sont pas de nature à les faire avancer.

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Avà Basta - NV
Langue : Français
Date de publication : 29 fevrier 2008
Date de fin de publication : 5 mars 2008
Constats et inquètudes (+ Communiqués de presse)
Communiqués de presse, constats et inquiètudes envoyés aux adhérents et sympathisants suite à l'expulsion d'Hicham Aalou, au projet de loi autorisant l'utilisation de testsADN por le rapprochement familiale et à la pression pour faire du chiffre.

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Ghjurnalettu
Auteur : Avà Basta - Collectif
Langue : Français
Date de publication : 26 septembre 2007
Date de fin de publication : 15 fevrier 2008
Ghjurnalettu - 2ème semestre 2007
Le journal interne d'Avà Basta (activités, témoignages, présentation des membres, ...).

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Ghjurnalettu
Auteur : Avà Basta - Collectif
Langue : Français
Date de publication : 28 janvier 2008
Date de fin de publication : 31 decembre 2009
Vœux d’Avà Basta 2008
Communiqué de presse diffusé pour les voeux d'Avà Basta.

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Avà Basta - NV
Langue : Français
Date de publication : 16 janvier 2008
Date de fin de publication : 15 fevrier 2008
DISCRIMMIGRATION
Les bras vous en tombent, en ce qui concerne la pseudo « régularisation travail » qui autorise des étrangers au séjour légal, 8 métiers sont retenus particulièrement pour la Corse, pour les immigrés d’origine non européenne, et les 30 autres possibles pour l’ensemble du territoire national sont du même niveau de qualification et même plus élevé en général. On est dans le principe d’une « immigration choisie » de haut niveau...
Par contre les immigrés d’origine européenne peuvent occuper les métiers d’ouvriers, cuisiniers, serveurs, etc. Tous les emplois qui manquent réellement à l’économie de l’Ile....

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Avà Basta - NV
Langue : Français
Date de publication : 24 janvier 2008
Date de fin de publication : 24 decembre 2008
Jeunes, et violences inter communautés ?...
Communiqué de presse suite aux tensions entre jeunes d'origine Corse et d'origine maghrébine au lycée professionnel Montesoro.

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Avà Basta - NV
Langue : Français
Date de publication : 28 septembre 2007
Date de fin de publication : 28 septembre 2007
Fiche incident
Document à compléter et adresser à l'association avec le maximum de détail en cas de violence verbales ou physiques de la part de membres de services de sécurité, personnels d'administration, commerçants, voisins, ...

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Fiches pratiques
Auteur : Avà Basta - LM
Langue : Français
Date de publication : 30 mai 2008
Date de fin de publication : 30 mai 2008
Lettre aux non racistes - Corse Matin - 12/10/2007
Billet de Jean-Marc Raffaelli paru dans Corse Matin le 12/10/2007 suite à la fausse lettre distribuée dans certaines boîte à lettre de la région Bastiaise.


Type de document : Articles de presse
Auteur : Jean-Marc Raffaelli
Langue : Français
Date de publication : 12 octobre 2007
Date de fin de publication : 19 octobre 2007
On est toujours l'étranger de quelqu'un
Affiche bilingue "non au racisme" illustrée par les multiples liens qui unissent chaque famille avec de nombreux lieux de la planète.

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Supports de Com
Auteur : Collectif
Langue : Français
Date de publication : 26 avril 2012
Date de fin de publication : 26 avril 2012
Discrimination : Le silence "complice" ?
Communiqué de presse incitant au refus des discriminations "au faciès" à l'entrée de certaines "boîtes de nuit".

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Avà Basta - NV
Langue : Français
Date de publication : 8 fevrier 2007
Date de fin de publication : 28 août 2007
S'exprimer sur le racisme avec une caméra
4 séances d'animation pour des collègiens qui utilisent comme supports des courts métrage du DVD "Pas d'histoires" et comme outil la réalisation de vidéos.

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Proposition
Auteur : Avà Basta - CD & DM
Langue : Français
Date de publication : 25 janvier 2007
Date de fin de publication : 28 août 2007
Plaquette de présentation d'Avà Basta
Triptyque présentant les actions, les publics et l'appel constitutif de l'association.

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Supports de Com
Auteur : Avà Basta - LM
Langue : Français
Date de publication : 8 novembre 2007
Date de fin de publication : 15 fevrier 2008
Ghjurnalettu - 1er semestre 2007
Le journal interne d'Avà Basta (activités, témoignages, présentation des membres, ...).

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Ghjurnalettu
Auteur : Avà Basta - Collectif
Langue : Français
Date de publication : 1 août 2007
Date de fin de publication : 29 août 2007
Sauvons Hicham
Communiqué de presse sur la pression mise par les autorités sur les reconduites à la frontière. Illustré par le cas d'Icham AALOU.

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Avà Basta - NV
Langue : Français
Date de publication : 10 septembre 2007
Date de fin de publication : 11 septembre 2007
Tentative d'attentat contre le Consulat du Maroc
Communiqué de presse de soutien suite à la tentative d'attentat du lundi 10/09/07.

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Avà Basta - NV
Langue : Français
Date de publication : 11 septembre 2007
Date de fin de publication : 11 septembre 2007
Où va-t-on ?...
La reconduite d'Hicham AALOU qui vivait depuis plus de 10 ans à Calvi illustre les dérives engendrées par la pression mise sur les préfet pour faire du chiffre. ... L'Histoire serait-elle un éternel recommencement ? On peut le craindre quand on apprend que la Commission des Lois de l'Assemblée Nationale a adopté un amendement introduisant le test ADN pour des regroupements familiaux...

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Avà Basta - NV
Langue : Français
Date de publication : 14 septembre 2007
Date de fin de publication : 14 septembre 2007
Hicham AALOU Reconduit
Article de Corse Matin sur la reconduite d'Hicham AALOU, marocain qui vivait depuis plus de 10 ans à Calvi, était marié et avait un travail.


Type de document : Articles de presse
Auteur : Corse Matin
Langue : Français
Date de publication : 12 septembre 2007
Date de fin de publication : 19 octobre 2007
Politique de l'immigration : Inquiétante dérive ! - Arritti n°2055
"La nouvelle politique de l'immigration en France porte l'Etat à une inquiétante dérive. Tout ce qu'il y a de conscience démocratique en Corse doit réagir".


Type de document : Articles de presse
Auteur : Fabiana Giovanni
Langue : Français
Date de publication : 20 septembre 2007
Date de fin de publication : 28 septembre 2007
Présentation Avà Basta, partenariat CIMADE, constats et inquiétudes.
Présentation d'Avà Basta et de la collaboration avec la Cimade concernant l'intervention dans les Locaux de Rétention Administrative de l'île. Constats et inquiétudes suite à la pression sur les préfets pour faire du chiffre et à la possibilité d'utiliser les tests ADN dans le cadre du rapprochement familial.

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Supports de Com
Auteur : Avà Basta - LM
Langue : Français
Date de publication : 25 septembre 2007
Date de fin de publication : 26 septembre 2007
Agression à Cargèse
Communiqué de presse suite à l'agression d'un receveur des postes à Cargèse

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Avà Basta - NV
Langue : Français
Date de publication : 7 mai 2007
Date de fin de publication : 28 août 2007
Soutien à El Houcine Mallah 3
Communiqué de presse renouvelant le soutien d'Avà Basta à la campagne initiée par la LDH à ce Monsieur condamné pour avoir hébergé son gendre en situation irrégulière.

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Avà Basta - NV
Langue : Français
Date de publication : 2 avril 2007
Date de fin de publication : 28 août 2007
Une justice équitable ?...
Sollicité par les adhérents, le bureau d’Avà Basta est interpellé sur le procès d’Yvan COLONNA qui a pris la dimension d’un fait de société.
Nous avons le souci de ne pas intervenir sur une procédure en cours, mais nous prenons acte de ce que les questionnements qui se manifestent à ce propos révèlent un véritable trouble des consciences.

Notre position est simple, la justice doit être impartiale, égale pour tous, se garder de toute discrimination. Donc instruire à charge et à décharge, et il apparaît qu’il n’en est pas ainsi dans ce procès là. Dans une affaire aussi grave que le meurtre d’un Préfet de la République, et de l’homme de qualité qu’était Claude ERIGNAC, rien ne doit être épargné pour faire jaillir la vérité. Or, par exemple, le refus de la reconstitution des faits en présence des accusés et des témoins oculaires n’est pas de nature à contribuer à cette vérité, mais, par contre, sème le doute dans l’opinion.

Les citoyens de ce pays aspirent à être rassurés par un fonctionnement équitable et serein de la justice.

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Avà Basta - NV
Langue : Français
Date de publication : 20 mars 2009
Date de fin de publication : 15 avril 2009
Journée Internationale contre le Racisme
Hélas, le racisme reste le phénomène le plus partagé à travers la planète. On est tenté de dire «... à chacun le sien »...

On le sait, le Collectif Antiraciste de Corse, Avà Basta, s'est créé dans une prise de conscience du peuple Corse face à ses propres problèmes de racisme. Et, on peut le dire, ça n'a pas été inutile. D'autres nous ont rejoints dans ce combat. Il a fallu faire face à des périodes d'activation de la haine de « l'autre ». Mais, nous l'affirmons, si la situation a évolué globalement vers l'amélioration du rapport à « l'autre », si les actions violentes et publiques sont en retrait, il n'en demeure pas moins un racisme ordinaire qui se nourrit, ici comme ailleurs, de la précarité, des difficultés de la vie quotidienne, de l'angoisse du lendemain. Ainsi la discrimination sournoise dans le travail et le logement, particulièrement. Des incidents de voisinage nous rappellent aussi quelquefois que le « vivre ensemble » n'est pas toujours donné.

Nous ne pouvons laisser passer cette journée sans insister sur la préoccupante chasse aux sans-papiers, qui se confond totalement avec la chasse au faciès et qui traque toute physionomie un peu plus méditerranéenne que la nôtre. La pression qui est mise pour « faire du chiffre » débouche quotidiennement sur des drames humains. Se développe des aberrations morales comme la délation, qui pollue l'éthique humaine d'une société.

Respecter les autres c’est se respecter soi-même.

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Avà Basta - NV
Langue : Français
Date de publication : 20 mars 2009
Date de fin de publication : 20 avril 2009
La part de l'inconscience
Les événements de Bastia ont pris une tournure violente qui, certes, ne réjouit personne. On ne peut approuver. Mais cette violence ne jaillit pas ex nihilo. L'angoisse du présent, l'incertitude de l'avenir, le sentiment d'injustice à la suite du procès Yvan Colonna, la solidarité avec un camarade grièvement blessé dont on ne veut pas reconnaître qu'il ait été victime d'un tir tendu... La tentation de désespérance est ambiante, et la jeunesse est tentée d'en découdre.

Mais nous ne devons pas fermer les yeux. Outre les agressions violentes, il y a eu des inscriptions inacceptables, comme les insultes à Madame Erignac, et, surtout, les « Français au four ». Les « fours », comme les « chambres à gaz » ne sont pas « un détail de l'Histoire », selon une formule chère à Le Pen.

Exterminer des millions de gens et brûler leurs cadavres dans les fameux fours crématoires relèvent de l'idéologie nazie mise pour toujours au ban de l'Histoire. Et, que des jeunes puissent inscrire cela sur les murs, dénote et l'inconscience, et l'ignorance.

Nous sommes tous responsables des manques de notre jeunesse. On ne peut mettre tous les adolescents dans le même panier, certes, mais on peut constater l'insuffisance de l'influence des parents, d'une part, mais aussi de l'Education Nationale, et des politiques de prévention.

Avà Basta s'est offert à intervenir auprès des Etablissements Secondaires, notamment sur le travail de mémoire, le racisme, le respect de l'autre. Les réponses se font rares.

Nous sommes toujours disponibles pour informer et conscientiser nos jeunes, même si nous ne pouvons pallier l'absence de solutions à tous leurs problèmes.

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Avà Basta - NV
Langue : Français
Date de publication : 6 avril 2009
Date de fin de publication : 20 avril 2009
Immigration choisie : Le collectif dénonce une "chasse aux étrangers"
Article de Corse Matin suite à la conférence de presse du Collectif Immigration Choisie : La Honte ! du 9 avril 2009


Type de document : Articles de presse
Auteur : Lucile CAITUCOLI-CIATTONI
Langue : Français
Date de publication : 10 avril 2009
Date de fin de publication : 20 avril 2009
Interrogation sur les conditions de la mort de M. Cheraa Bouzid au commissariat de Bastia
Le collectif « Immigration choisie : la honte ! »(1) s'interroge sur les conditions de la mort de monsieur Cheraa Bouzid trouvé pendu avec un lacet alors qu'il était en garde à vue dans une cellule du commissariat de Bastia.
L'explication de cette mort par un suicide est aujourd'hui avancée par le procureur de Bastia, elle demeure une hypothèse. En effet, quelques heures avant sa comparution
devant le juge, cet homme aurait été examiné à deux reprises par un médecin qui n'aurait noté aucune tendance suicidaire.
Le collectif « Immigration choisie : la honte ! » attend de la justice qu'elle fasse toute la lumière sur cette affaire.

(1) Association EUROMEDITERRANEA – Association LEIA - ATTAC Bastia - CFDT Corsica - CGT Corse du Sud
– CGT Haute Corse - Collectif Avà Basta - FO Corse du Sud - FO Haute Corse - FSU - Le Bâtonnier de
l’Ordre des Avocats d’Ajaccio - Ligue des Droits de l’Homme – Parti Communiste de Haute Corse - Parti
Communiste de Corse du Sud – P.N.C - RESF - Syndicat des Travailleurs Corses (STC) - Syndicat Sud France 3
Corse - Union des Marocains de Corse du Sud - Union des Marocains de Haute Corse - Union Régionale des
Foyers Ruraux - UNSA Corse - Via Prugressista

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Collectif "Immigration Choisie : La Honte !"
Langue : Français
Date de publication : 19 mai 2009
Date de fin de publication : 20 mai 2009
« Affaire de gênes ou de talents ? ».
Que Gabriel-Xavier CULIOLI nous pardonne de nous approprier son titre à propos de son «coup de gueule» sur le match qui doit opposer une équipe Corse à celle du Congo. En effet, alors que l'on constate une régression du racisme outrancier en Corse depuis quelques années face à une meilleure prise de conscience collective du problème, soudainement, on nous assène un grand coup de marche arrière, avec les à-côtés de ce match.

Si les rencontres entre les peuples sont souhaitables, le problème c'est « de qui chaque peuple se compose-t-il ? ». En cette affaire, l'on a choisi de faire prévaloir « la loi du sang » sur celle « du sol ».

Donc inopinément surgissent pour la Corse des critères ethniques d’un autre temps. Qu'en est-il du jeune portugais ou du jeune marocain qui est né et a grandi sur notre île ? Et de la « Communauté de Destin » qui fait le peuple Corse ? Ce peuple, qui, au coeur de la Méditerranée, est la résultante d'apports de populations diverses au cours des millénaires et des décennies passées.

Alors nous ferons un autre emprunt à Gabriel-Xavier CULIOLI, qui conclut « et si les équipes Corses apprenaient tout simplement à être meilleures ».

En effet, ce qui attire les foules qui semblent manquer dans nos stades, ce n'est pas la composition d'une équipe, mais sa qualité de jeu.


Noëlle VINCENSINI,
Présidente d’Avà Basta

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Avà Basta - NV
Langue : Français
Date de publication : 4 juin 2009
Date de fin de publication : 4 juin 2009
A propos du " Prophète"
Il s’en parle encore de ce film, avec le reproche aux associations antiracistes de ne pas se prononcer sur le contenu. Si AVA BASTA s'est dispensé de commentaire jusque là c'est que ses adhérents attendent d'avoir vu le film d’abord. Honnêteté intellectuelle élémentaire : comment parler d'un film que l'on n'a pas encore vu ?....
Le seul fait de mettre en scène le "milieu" dans une fiction, ne suffit pas à en caractériser le contenu. Il faut voir comment. Depuis le début de l'année, dans notre île, nous assistons à une succession de règlements de comptes meurtriers qui nous rappelle que le gangstérisme existe ici comme ailleurs.
Par contre si les propos émis par le co-scénariste sont tels que les médias les ont relatés, ils appellent une vive protestation : " je voulais se faire affronter les arabes, qui ne sont pas les bienvenus sur l'Ile de Beauté, aux Corses. Je me suis basé sur l'histoire de mon pays, la France, où il n'y a pas de maffia italienne, mais où existe le milieu Corse ». Propos hostiles et caricaturaux nuisibles au "Vivre Ensemble".
Les faits divers quotidiens de l'Hexagone prouvent en effet que le gangstérisme est une déviance sociale largement partagée sur tout son territoire.

Noëlle VINCENSINI,
Présidente d’Avà Basta

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Avà Basta - NV
Langue : Français
Date de publication : 24 juin 2009
Date de fin de publication : 24 juin 2009
Ghjurnalettu 1er semestre 2009
Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Ghjurnalettu
Auteur : Avà Basta - Collectif
Langue : Français
Date de publication : 16 juillet 2009
Date de fin de publication : 16 juillet 2009
Des kurdes sur nos rives
La Corse vient d'être le théâtre d'un événement qui témoigne des drames de notre temps . Un contingent de migrants - 124 personnes dont femmes et enfants - a échoué sur la côte de Bonifacio. Le malheur de ces gens nous à tout à coup concernés de prés.
La municipalité de Bonifacio, la population, les associations du sud ont agi rapidement dans une solidarité efficace à souligner.
Malheureusement, malgré l'émoi suscité, les migrants ont été évacués ce matin vers des centres de rétention hors de notre île.
Un déploiement important de forces de sécurité a empêché toute approche des médias. On n'est donc pas très fiers des décisions prises !
Avà Basta et tous les hommes et femmes de cœur de notre île s'inquiètent du sort de ces familles pour lesquelles ils auraient souhaité qu'elles bénéficient de l'hospitalité et de la solidarité dont les corses ont su faire montre par le passé.
Nous demandons que les familles ne soient pas séparées et que l'on donne à chacun la possibilité de faire les démarches de la demande d'asile, sans instruction hâtive ; que leurs personnes, leurs droits et leurs familles soient respectés.
Nous continuerons à nous préoccuper du devenir de ces familles que l'Histoire de notre temps a fait aborder à l'une de nos rives.

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : NV
Langue : Français
Date de publication : 23 janvier 2010
Date de fin de publication : 23 janvier 2010
A chjama di Niolu
Natale Vincensini après de longues années sur la brèche et au bord du pavé, sans se déclarer, ni la déclarer, en âge de ‘retraite’, ùn hè pussibbule, a décidé de passer le flambeau.
Afin de marquer l’événement et construire l’avenir, les membres d’Avà Basta ont tenu séminaire au Couvent de Calacuccia les 24 et 25 du mois de juin.
Après une large rétrospective, les engagements pour l’avenir et le devenir de l’association ont été pris. Un appel a été lancé. Le fil conducteur de cet appel est et demeurera la lutte contre les discriminations, contre toutes les discriminations, d’où quelles viennent et quels qu’en soient les auteurs.
Contre toutes les discriminations…Celles qui blessent l‘humain, hommes ou femmes, et celles qui ‘touchent’ au patrimoine et aux valeurs des peuples.
Nous veillerons à bien axer la ligne de démarcation :
- Entre le fort et le faible,
- Entre les exploiteurs et les exploités,
- Entre les racistes et les non racistes,
La ligne de partage ne pourra passer qu’entre les victimes et les bourreaux. Entre ceux qui souffrent et ceux qui font souffrir, cela va de soit.
Nous y veillerons et serons vigilants et nous réagirons avec force, toujours, comme toujours, contre l‘ injustice, quelle que soit l’appartenance, l’origine, la couleur de la peau, la religion ou la langue… de ceux qui en seront les auteurs, les fauteurs.
Nous veillerons à toujours nous situer du coté du droit humain. Du droit naturel…Di u ‘Naturale’. Du coté du faible, de la victime. Notre solidarité, notre action, notre résistance, demeureront sans faille. En hommage à Noëlle, en promesse à Natale, l’Assemblée Générale s’y est engagée. Nous saurons réagir et dénoncer…
Un nouveau CA a été élu. Il est constitué d’Anciens, ceux de la mémoire, ceux de la sagesse et de nouveaux et jeunes membres, ceux qui auront à oser, à pousser à propulser.
Par acclamation, en ce lieu historique de Niolu, Noëlle a été proclamée Présidente d’Honneur. Elle saura, discrètement, quand il le faudra, nous prendre ‘à palamanu’.
A l’unanimité, Ghjiseppu Maestracci a été élu Président d’ « Avà Basta ! ».
Le projet commun est de tisser et tendre ‘le lien‘, de continuer à œuvrer au ‘vivre ensemble’ jusqu’au jour où, sur cette terre de Corse, sur cette Île rebelle, la belle et musclée expression « Avà basta ! » ne sera plus, enfin, déclinée qu’au passé.
Pour Avà Basta,
Le Président,
Ghjiseppu MAESTRACCI

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Avà Basta - GM
Langue : Français
Date de publication : 27 juin 2011
Date de fin de publication : 28 juin 2011
Attentat à Ajaccio
Attentats à Ajaccio

Deux attentats extrêmement violents – 5 kg, 10 kg d’explosifs – ont secoué cette nuit deux quartiers populaires à la population diverse, en la ville d’Ajaccio.

C’est ainsi, par exemple qu’une pièce de moteur d’une voiture déchiquetée a atterri jusqu’au quatrième étage dans la salle de bain d’une vieille dame corse, après avoir fracassé la fenêtre, tandis qu’était aussi brisée la fenêtre de sa chambre, et son lit jonché de bris de verre … Par miracle, pas de blessures.

On s’interroge sur le fait que les cibles visées sont deux bars tenus par des personnes d’origine maghrébine, inconnues des services de police. Le volume des explosifs est stupéfiant. Porte-t-il le poids de la haine aveugle, qui n’a cure des dégâts collatéraux, importants pour quantité de logements et voitures à proximité ? … Se pose la question du racisme, qui pousse à l’irrationnel.

Nous exprimons notre solidarité aux habitants de ces quartiers, et à toutes les victimes de la violence insensée.

Il est à craindre, par ailleurs, que les difficultés à vivre décemment ne conduisent à favoriser la désignation d’un bouc émissaire, l’immigration, démarche favorisée par certains politiques responsables qui attisent le feu.

Les citoyens attachés aux valeurs républicaines et humaines ne seront jamais assez vigilants.

Pour Avà Basta,

La Présidente,

Noëlle VINCENSINI

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Avà Basta - NV
Langue : Français
Date de publication : 18 janvier 2011
Date de fin de publication : 18 janvier 2011
Ghjurnalettu 2ème semestre 2010
Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Ghjurnalettu
Auteur : Avà Basta - Collectif
Langue : Français
Date de publication : 20 janvier 2011
Date de fin de publication : 31 janvier 2011
Ghjurnalettu 1er semestre 2011
Petit journal interne de l'Association Avà Basta

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Ghjurnalettu
Auteur : Avà Basta - Collectif
Langue : Français
Date de publication : 13 juillet 2011
Date de fin de publication : 13 juillet 2011
Motion de l'assemblée de Corse déclarant la Corse comme "Terre Sans Expulsion"
Lors de la session du 28 octobre 2010, l'Assemblée de Corse a adopté cette motion sur la base des deux motions déposées par Messieurs Dominique BUCCHINI et Jean-Christophe ANGELINI au nom de leurs groupes respectifs.

"S'inscrivant dans la tradition séculaire d'accueil et de solidarité sur laquelle l'île a fondé sa culture, l'Assemblée de Corse souhaite ainsi manifester son soutien aux démarches de reconnaissance de la place des immigrés, y compris des sans-papiers, dans la société insulaire."

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Information
Auteur : Assemblée de Corse
Langue : Français
Date de publication : 12 novembre 2010
Date de fin de publication : 9 fevrier 2011
Rassemblement de soutien aux réfugiés kurdes
Avec le débarquement de 124 réfugiés kurdes de Syrie sur une plage de Bonifacio, la Corse aura vécu, pour la première fois, une réalité qui hélas s'impose depuis plusieurs années en Méditerranée.
Pour faire face à cet événement , deux attitudes ont prévalu :
d'une part, la réaction de solidarité des Corses : la mairie de Bonifacio qui a immédiatement organisé l'accueil des réfugiés, soutenue dans son action par des associations et des citoyens de Bonifacio et de Porto-Vecchio ; celle d'autres citoyens qui se sont rassemblés spontanément devant les préfectures et de manière permanente, celle d'associations qui ont demandé le respect du droit d'asile
d'autre part, l'action du préfet de Corse qui sous la pression du ministre de l'immigration et de l'identité nationale, n'a eu de cesse d’activer une procédure de reconduite à la frontière au mépris des règles de droit.
Cette procédure expéditive mise en oeuvre par l'Etat est une atteinte à notre humanité. Elle est aujourd'hui remise en cause par la justice ordinaire qui a prononcé la remise en liberté des réfugiés.
Cette première victoire, résutat des premières mobilisations en Corse puis sur le continent, appelle d'autres mobilisations pour faire aboûtir le droit d'asile.
Parce que l'éloignement de Corse des réfugiés kurdes dans des conditions illégales ne signifie pas que les Corses ne sont plus concernés par leur sort
Parce que nous n'oublions pas que ces femmes, ces hommes et ces enfants ont fui l'un des pires destins qui soient et l'un des pires régimes qui soient
Les organisation signataires appellent à un rassemblement mardi 26 janvier 2010 à 18h devant la préfecture de Corse à Ajaccio pour faire aboûtir la demande d'asile des réfugiés kurdes de Syrie.

CFDT Corsica – CGT Corse-du-Sud - Collectif antiraciste Ava Basta – Inseme per Aïacciu - Le Bâtonnier de l'Ordre des avocats du Barreau d'Ajaccio – FSU – I Verdi corsi - Ligue des droits de l'Homme – PC Corse-du-Sud – PNC - Union des Marocains de Corse-du-Sud – UNSA – Union régionale de Corse du PS "

Cliquez pour voir le document
Voir le document

Type de document : Communiqué
Auteur : Collectif
Langue : Français
Date de publication : 26 janvier 2010
Date de fin de publication : 26 janvier 2010
Suicide d'un retenu à Borgo

Type de document : Communiqué
Auteur : NV
Langue : Français
Date de publication : 17 novembre 2009
Date de fin de publication : 28 janvier 2010
Territoriales 2010 :
8 questions pour le "VIVRE ENSEMBLE"

Les territoriales approchent et il nous semble important que les citoyens connaissent la position de chacune des 11 listes sur un certain nombre de faits de société. 8 questions leur ont été posées :

1. Pour chacune des compétences de la CTC, quels sont les engagements de votre projet pouvant contribuer à combattre les discriminations, le racisme, la xénophobie et améliorer le respect des différences, le « vivre ensemble » ?

2. Quelles propositions concrètes pour favoriser la présence de personnes d'origine étrangère sur les listes ?

3.Expliquez pourquoi vous êtes pour ou contre le vote des étrangers (et à quelles conditions) aux élections locales ?

4. Que pensez-vous du rôle économique, social, démographique et culturel de la présence de l'immigration sur notre territoire ?

5. Que proposez-vous pour que soit reconnu et effectivement pris en compte le rôle des travailleurs sans papiers dans les secteurs clés de l'économie de l'île (BTP, Hôtellerie Restauration, agriculture, services à la personne) ?

6. Comment le Conseil économique, Social et Culturel pourrait-il pleinement jouer son rôle concernant ces différents aspects ?

7. Comment comptez vous utiliser la capacité d'adaptation législative de la CTC sur ces différents points ?

8. Que signifie pour vous l'expression « communauté de destin » ? Quelle stratégie pour la renforcer ?

Ils ont répondu :
  • RASSEMBLER POUR LA CORSE - pour le VIVRE ENSEMBLE
  • CORSICA LIBERA - pour le VIVRE ENSEMBLE

  • FRONT DE GAUCHE - pour le VIVRE ENSEMBLE

  • Liste Jean TOMA - pour le VIVRE ENSEMBLE

  • FEMU A CORSICA - pour le VIVRE ENSEMBLE



  • Type de document : Communiqué
    Langue : Français
    Date de publication : 20 fevrier 2010
    Date de fin de publication : 25 fevrier 2010
    8 réponses pour le VIVRE ENSEMBLE du groupe FEMU A CORSICA
    1. Pour chacune des compétences de la CTC, quels sont les engagements de votre projet pouvant contribuer à combattre les discriminations, le racisme, la xénophobie et améliorer le respect des différences, le « vivre ensemble » ?

    Pour réussir le changement politique nécessaire afin d’engager la Corse sur le chemin de la confiance et du développement partagé, nous appelons tous les hommes et toutes les femmes de conviction, à s’unir largement, autour de valeurs fortes, d’objectifs précis, de projets concrets. Cette démarche claire s’adresse aux corses d’origine et d’adoption, sans distinction d’origine, toutes celles et ceux qui se battent au quotidien pour construire la Corse.
    Notre projet de société n’est pas basé sur l’exclusion, mais tout au contraire, nous souhaitons offrir aux citoyens la possibilité de choisir la voie de l’intégration en promouvant notamment l’accès à l’apprentissage de la langue corse, en démocratisant l’accès à la langue et à la culture corse pour toute la population, en organisant dans le dialogue et la concertation avec tous les acteurs de terrain, dont les associations concernées principalement par ces thèmes, une solution politique associant l’ensemble des forces vives de ce pays.


    2. Quelles propositions concrètes pour favoriser la présence de personnes d'origine étrangère sur les listes ?

    Les candidats de la liste Femu a Corsica se sont engagés en ratifiant la Charte des Elus à respecter les règles de non-cumul des mandats, dans le nombre et dans la durée. Cette règle est destinée à favoriser le renouvellement des candidats lors des prochaines échéances. Les candidats aux élections, désignés par et pour les militants en tenant compte de certains critères (implication, représentativité, répartition territoriale), sont choisis sans aucune discrimination portant sur leurs origines.


    3. Expliquez pourquoi vous êtes pour ou contre le vote des étrangers (et à quelles conditions) aux élections locales ?

    Les « étrangers » participant activement au développement de notre île, partageant notre communauté de destin, ne doivent pas être privés du pourvoir de décision électif dans le cadre des élections locales, en raison de leurs origines ethniques ou géographiques.


    4.Que pensez-vous du rôle économique, social, démographique et culturel de la présence de l'immigration sur notre territoire ?

    De tout temps la Corse a été une terre d’accueil et d’hospitalité. Elle l’est encore aujourd’hui comme l’a montré dernièrement la réaction immédiate de soutien auprès des réfugiés kurdes à Bonifacio, ou les diverses mobilisations pour la défense des droits des sans papiers en attente de régularisation (cf Collectif Immigration choisie : la Honte ! entre autres).
    Notre économie et plus particulièrement de nombreux secteurs en tension comme l’agriculture et le bâtiment ne saurait se passer de l’apport des compétences des travailleurs issus de l’immigration.
    De plus, la Corse, a une vocation euroméditerranéenne : il nous faut organiser une continuité territoriale européenne (Toscane, Ligurie, Sardaigne…), favoriser les échanges avec nos voisins méditerranéens, ne pas se replier sur nous-mêmes mais partager nos savoirs, nos espoirs, nos forces et nos compétences avec les autres peuples de Méditerranée. Cela n’appelle aucun doute car un peuple fort comme doit l’être le peuple Corse s’enrichit au contact des autres cultures sans crainte de s’y diluer.


    5. Que proposez-vous pour que soit reconnu et effectivement pris en compte le rôle des travailleurs sans papiers dans les secteurs clés de l'économie de l'île (BTP, Hôtellerie Restauration, agriculture, services à la personne) ?

    Une politique économique rentable et mieux maîtrisée, dans le respect du droit du travail, explicite quant à ses choix d’aménagement, permet que soit effectivement reconnu et pris en compte le rôle des travailleurs, avec ou sans papiers, dans les tous les secteurs de l’économie de notre île. Femu a Corsica veillera à défendre le respect des droits de chacun sur le territoire de Corse.


    6.Comment le Conseil économique, Social et Culturel pourrait-il pleinement jouer son rôle concernant ces différents aspects ?

    Le Conseil Économique Social et Culturel de la Corse, représentant la société civile en Corse, doit trouver toute sa place dans les prises de décision politiques régionales. Depuis son origine, il n’a pas rempli le rôle que lui assignait le législateur, faute de volonté politique. On se prive ainsi d’un concours diversifié et éclairé. Il faut d’ores et déjà lui donner les moyens humains et matériels de travailler, le saisir de manière systématique sur les grandes questions de société et tenir compte de ses avis et du contenu des rapports. Le monde politique et la société civile doivent œuvrer ensemble pour le bien commun.


    7. Comment comptez vous utiliser la capacité d'adaptation législative de la CTC sur ces différents points ?

    Aujourd’hui le constat est très inquiétant : les élections territoriales de 2010 doivent se traduire par un changement profond, qui nous engage collectivement sur le chemin de la confiance et du développement partagé. Notre programme politique n’est pas un catalogue d’idées reçues mais la somme des expériences et des compétences des hommes et des femmes qui ont choisi de participer à notre mouvance « Femu a Corsica ». Toutes ces volontés sont unies afin de mettre en œuvre des mesures précises, définies, évaluées à partir d’objectifs priorisés. La capacité d’adaptation législative de la CTC sur ces différents points, est actuellement totalement sous exploitée par l’équipe en place. Bien sûr, cet acquis de la décentralisation doit être utilisé au maximum au profit de la Corse et de tous les Corses, d’origine ou d’adoption.

    8.Que signifie pour vous l'expression « communauté de destin » ? Quelle stratégie pour la renforcer ?

    Notre communauté de destin réunit des femmes et des hommes qui, dans la diversité de leurs origines et de leurs engagements, conjuguent en permanence leur amour pour notre île, la défense de nos intérêts collectifs et les valeurs universelles de démocratie, de tolérance, de solidarité. La communauté de destin est un peuple corse reconnu dans ses droits, peuple d’une île ouverte sur l’Europe et la Méditerranée, maîtresse de ces choix essentiels, une Corse développée et solidaire, riche de sa langue et de sa culture vivantes !

    ...a lire sur le site de FEMU A CORSICA


    Type de document : Communiqué
    Auteur : FEMU A CORSICA
    Langue : Français
    Date de publication : 27 fevrier 2010
    Date de fin de publication : 9 mars 2010
    8 réponses pour le VIVRE ENSEMBLE du groupe FRONT DE GAUCHE
    Madame,
    Vous avez souhaité connaître la position de la liste du Front de Gauche dans la lutte contre les discriminations faites aux personnes.

    De façon générale, comme nous l’indiquons dans la proposition 18 de notre programme, la lutte contre toutes les discriminations, qu'elles portent atteinte à l’engagement syndical ou politique, qu'elles soient d'ordre racistes, sexistes ou antireligieuses, qu’elles stigmatisent des jeunes, des immigrés, des gens du voyage, des personnes en situation de handicap, qu’elles touchent à l’âge, à l’origine sociale ou à l’aspect physique, qu'elles concernent l’accès à l’emploi, au logement... est indispensable pour pouvoir construire des solidarités et un Mieux Vivre Ensemble. A ce titre, nous souhaitons engager une coopération avec la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations, qui n’a pas de correspondant en Corse, créer un observatoire régional de la lutte contre toutes les formes de discrimination et signer la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale.

    Dans cette lutte, le Front de Gauche manifestait d’ailleurs le 3 mars 2010 avec d’autres organisations pour demander la suppression pure et simple du ministère de l’immigration et de l’identité nationale et la régularisation de tous ces travailleurs sans papier, agents de sécurité, cuisiniers, plongeurs, ouvriers du bâtiment, femmes de ménage… qui depuis des années, payent leurs impôts et participent à la richesse de notre pays. Le collectif voulait aussi exprimer son exaspération des "dérapages" et des propos "stigmatisant" de plus en plus fréquents dans le discours politique français.

    Nous pensons que l’éducation et la culture contribuent fortement à la connaissance de l’autre et de soi même et participent ainsi à la lutte contre les discriminations. Une communauté de destin ou une nation n’est pas faite de l’un plutôt que de l’autre, mais des uns et des autres s’enrichissant mutuellement. Cette communauté de destin trouvera sa force dans l’héritage partagé mais aussi dans l’avenir à tracer ensemble. Le vivre ensemble consiste donc à combattre les inégalités sociales et créer ensemble un projet de vie durable.

    L'économie, dans notre pays, en Corse particulièrement, ne peut raisonnablement s'envisager sans l'apport des travailleurs immigrés présents dans de nombreux secteurs (btp, agriculture, hôtellerie, services aux entreprises…). Ce qui est déterminant à nos yeux c'est la dignité, le respect du droit du travail ce qui fait qu'un homme est considéré comme un citoyen libre et à égalité en droits.

    Le droit de vote s'inscrit dans cette visée. Or, la France n’autorise le droit de vote et d’éligibilité qu’aux ressortissants de l'Union européenne et uniquement pour les élections municipales et européennes. Le Front de gauche différencie bien les notions de nationalité et citoyenneté et à ce titre, défend l’idée d’octroyer aux résidents étrangers le droit de vote à toutes les élections et leur éligibilité.

    Ces femmes et ces hommes, sans lesquels la France et la Corse ne seraient pas ce qu'elles sont, doivent disposer des mêmes droits que leurs concitoyens. La stèle, du col de Teghime dédiée aux goumiers en est un témoignage significatif. Nous pensons que la prière inscrite dans le marbre de ce monument devrait être largement diffusée notamment dans les écoles où les anciens résistants en ce moment même exaltent leur combat, la Résistance à la barbarie fasciste, l'insurrection populaire du 9 septembre et la Libération le 4 octobre 1943 à laquelle les goumiers ont pris part.

    En ce qui concerne le Conseil Economique, Social et Culturel, ce dernier peut, à l'initiative du Président du Conseil exécutif ou du Président de l'Assemblée de Corse, être saisi de demandes d'avis et d'études sur tout projet de la CTC à caractère économique, social et culturel. Il peut, en outre, de sa propre initiative, émettre des avis sur toute question économique et sociale intéressant l'avenir culturel de la Corse, l'éducation ou le cadre de vie. Il devrait donc pouvoir se saisir des questions relatives aux discriminations sous toutes ses formes.

    Je vous rappelle que la loi du 22 janvier 2002 relative à la Corse permet "Lorsque l’Assemblée de Corse estime que les dispositions législatives en vigueur ou en cours d’élaboration présentent, pour l’exercice des compétences de la collectivité territoriale, des difficultés d’application liées aux spécificités de l’île, elle peut demander au gouvernement que le législateur lui ouvre la possibilité de procéder à des expérimentations, comportant le cas échéant des dérogations aux règles en vigueur, en vue de l’adoption ultérieure par le Parlement de dispositions législatives appropriées, sauf dans l'exercice d'une liberté individuelle ou d'un droit fondamental".

    Espérant avoir répondu à vos attentes, recevez, Madame, mes sincères salutations.

    Dominique BUCCHINI

    ... à lire sur le site de FRONTE DI MANCA
    ... à lire sur le site de Voci Aiaccini


    Type de document : Communiqué
    Auteur : Dominique BUCCHINI
    Langue : Français
    Date de publication : 6 mars 2010
    Date de fin de publication : 9 mars 2010
    8 réponses pour le VIVRE ENSEMBLE du groupe DEMOCRATE ET ECOLOGISTE JEAN TOMA
    Parce que nous voulons
    Une Corse authentique qui respecte et valorise sa langue, sa culture, sa terre, son agriculture, son patrimoine historique et naturel.
    Une Corse responsable qui définit les droits et les devoirs de chacun, qui permet à tous ses membres de participer à la vie de la communauté et qui demande à ses élus d’être comptables de leur gestion.
    Une Corse solidaire qui maintient sa cohésion sociale par la protection des plus fragiles, l’équilibre démographique et écologique, ses services publics, un aménagement équitable du territoire et le renforcement du lien entre les générations.
    Une Corse ouverte sur l’extérieur qui travaille en partenariat direct avec l’Union Européenne et les autres Régions méditerranéennes.
    Une Corse dynamique tournée vers l’avenir qui investit sur sa jeunesse à travers la formation, les nouvelles technologies, la recherche et la création d’activités et d’emplois dans des secteurs innovants et à forte valeur ajoutée.
    Une Corse forte, avec une Collectivité Territoriale autonome en matière financière et fiscale et qui assume pleinement toutes ses compétences dans le cadre du Statut Particulier dont dispose notre île.

    Nous nous engageons
    A être présents à l’Assemblée de Corse et à défendre les intérêts de la Corse et de tous les Corses en élus responsables et selon les convictions qui nous animent.

    A être accessible à tous les citoyens, à être à leur écoute et à rendre compte régulièrement devant eux de nos activités.

    A ne mettre en œuvre que des projets écologiquement et socialement responsables, qui préservent le capital naturel et culturel de notre communauté et des générations futures.



    2 Quelles propositions concrètes pour favoriser la présence de personnes d'origine étrangère sur les listes ?

    Des lors que toutes les conditions sont réunies pourquoi faire une différence en fonction de l’origine ? L’évolution des mentalités et l’ouverture de la Corse sur le monde et la modernité
    permettront à terme de favoriser naturellement et culturellement cette présence. Je ne pense pas que la politique soit réservée aux seuls « corses d’origine » comme en témoigne la présence de nombreux représentants de précédentes « vagues d’immigration » sur les listes.

    3 Expliquez pourquoi vous êtes pour ou contre le vote des étrangers (et à quelles conditions) aux élections locales ?

    Oui, pour les élections locales dans le cadre des lois françaises et européennes en vigueur et dans le respect du statut de résident défini comme tel : est résident en corse, celui qui peut justifier d’un domicile, du paiement de ses impôts locaux et de son inscription sur les listes électorales.


    4 Que pensez-vous du rôle économique, social, démographique et culturel de la présence de l'immigration sur notre territoire ?

    La Corse s’est toujours enrichie d’apports successifs d’immigrés sur son territoire et à toutes les époques. Je ne fais pour ma part aucune discrimination d’origine, de race, de culture ou de religion dans ces apports des lors qu’ils ne sont pas facteurs de communautarisme.

    5 Que proposez-vous pour que soit reconnu et effectivement pris en compte le rôle des travailleurs sans papiers dans les secteurs clés de l'économie de l'île (BTP, Hôtellerie Restauration, agriculture, services à la personne) ?

    Le respect des règles et lois en vigueur en France et en Europe. La conditionnalité des aides de la CTC et des Collectivités aux entreprises respectant ces principes après avis du contrôle de légalité des services de l'État. Mai il faudrait être capable de faire la différence entre une « immigration de travail » facilitant les conditions de séjour temporaire dans le respect du droit du travail et une « immigration d’intégration » désireuse d’accéder à des séjours de longue durée ou à la nationalité. Ce serait une des manières de régler le problème des sans papiers et de leurs conditions légales de séjour dans le respect de la dignité humaine.

    6 Comment le Conseil économique, Social et Culturel pourrait-il pleinement jouer son rôle concernant ces différents aspects ?

    Le CESC est une des deux Assemblées de la Collectivité territoriale et représente toutes les composantes de la société civile. Son rôle est consultatif mais rien ne l’empêche de s’autosaisir de cette question et de faire des propositions à la CTC, que ce soit en matière de représentation des immigrés en son sein, ou de respect des lois sociales et du droit du travail .

    7. Comment comptez-vous utiliser la capacité d'adaptation législative de la CTC sur ces différents points ?

    Question difficile, surtout dans le cadre de la législation française actuelle et qui va dans le sens d’un durcissement des conditions de présence des immigrés sur le territoire national. Je ne pense pas qu’il appartienne à la CTC de faire des propositions dans ce domaine qui est pour moi de la compétence de l’engagement politique, des partis politique et des associations représentatives de la société civile. Mais le CESC pourrait y réfléchir par exemple.

    8. Que signifie pour vous l'expression « communauté de destin » ? Quelle stratégie pour la renforcer ?
    Je vous renvoie aux réponses des questions 3 et 5 en précisant que font partie de cette « communauté de destins » ceux qui construisent par leur présence, leur travail et leur désir d’y participer, la Corse de demain. Cette conception n’est pas restrictive de ma part aux seuls membres de la communauté européenne.


    Type de document : Communiqué
    Auteur : Jean TOMA
    Langue : Français
    Date de publication : 2 mars 2010
    Date de fin de publication : 9 mars 2010
    8 réponses pour le VIVRE ENSEMBLE du groupe CORSICA LIBERA
    1. Notre mouvement a toujours été engagé dans les démarches anti-racistes, notamment, comme vous le savez, les réunions et manifestations organisées par votre Collectif. En ce qui concerne notre projet, il prévoit une citoyenneté fondée sur 10 ans de résidence, sauf pour la diaspora. Cette citoyenneté donnerait les mêmes droits à tous les Corses, d’origine ou d’adoption, en matière d’acquisition de l’immobilier, d’emploi, d’inscription sur les listes électorales… Convenez qu’il s’agit là d’une mesure particulièrement ouverte et généreuse : en France, avec 10 ans de résidence, il n’est même pas évident d’obtenir une simple carte de séjour !

    2. Pour nous, les personnes d’origine étrangère présente sur l’île (française, italienne, marocaine, portugaise ou autres) devraient pouvoir être inscrites sur toutes les listes, dès l’expiration du délai de 10 ans prévu dans le cadre de la citoyenneté corse.

    3. Voir réponses précédentes. Il nous semble que, en deçà de dix ans de résidence, les personnes concernées n’ont pas justifié pleinement de leur volonté de partager notre destin. Lors du référendum de 2003, des fonctionnaires en poste en Corse pour deux ou trois ans ont voté, alors qu’ils ne se sentaient pas du tout concernés par une évolution institutionnelle qui se réaliserait d’ailleurs après leur départ. Leur vote a donc reflété d’autres préoccupations, comme la volonté de sanctionner le gouvernement Raffarin alors empêtré dans la réforme des retraites. Le « non » a finalement gagné, de très peu, avec les conséquences que l’on sait. Comme on le voit, ce type d’inscriptions sur les listes déforme le résultat démocratique…

    4. Ce rôle est important, en Corse comme dans toute l’Europe. Il ne peut cependant se faire sans contrôle par la communauté d’accueil, à savoir le peuple corse.

    5. Nous proposons que le contrôle du droit d’installation ne soit plus confié à l’Etat français mais à la CTC. Ceci n’a rien d’extraordinaire. Par exemple, depuis le nouveau statut de la Catalogne (sud), cette compétence est exercée par les autorités catalanes et plus par Madrid.

    6. Le Conseil doit élaborer des propositions concernant ces sujets. Mais pour que ces dernières aient une certaine portée, il faut que les membres de l’Assemblée de Corse soient destinataires des délibérations du Conseil suffisamment tôt pour pouvoir les prendre en compte. Aujourd’hui, dans le meilleur des cas, ils reçoivent ces délibérations en séance… quelques minutes avant le vote !

    7. En formulant officiellement devant l’Assemblée nos propositions autour de la citoyenneté corse.

    8. Nous gardons en mémoire la délibération de l’Assemblée de 1988 affirmant l’existence du peuple corse composé de Corses d’origine et de Corses d’adoption. Déposée à l’époque par le groupe nationaliste et votée par une majorité de Conseillers territoriaux, elle demeure d’actualité. Par ailleurs, l’instrument naturel d’intégration, le vecteur le plus efficace et le moins contestable à cet égard demeure la langue corse. Son officialisation constitue une priorité absolue. Nous déposerons à nouveau une motion en ce sens dès le début de la nouvelle mandature.


    ... en ligne sur le site de Corsica Libera


    Type de document : Communiqué
    Auteur : CORSICA LIBERA
    Langue : Français
    Date de publication : 6 mars 2010
    Date de fin de publication : 9 mars 2010
    Etats généraux de l'immigration - Conférence de presse d'Ava Basta
    Conférence du mouvement anti raciste "Ava Basta" du 10/03/1988, en préparation des Etats généraux de l'immigration qui auront lieu à Paris.


    Type de document : Vidéos
    Auteur : INA - reportage Corsica Sera - 10/03/1988
    Langue : Français
    Date de publication : 10 mars 2010
    Date de fin de publication : 10 mars 2010
    Proces contre le jeu de 7 familles en Corse
    Proces contre un jeu de 7 familles en Corse de juin 2002


    Type de document : Vidéos
    Auteur : INA - 20 heures le journal - 26/06/2002
    Langue : Français
    Date de publication : 10 mars 2010
    Date de fin de publication : 10 mars 2010
    Mort de Mohamed HIDA : manifestation de soutien
    Mohamed HIDA, jeune ressortissant d’origine marocaine s'est donné la mort à la prison de Borgo ( Corse) où il était incarcéré avant son expulsion.A l'appel des organisations de défense des sans papiers ( RESF Corsica, Collectif Immigration Choisie la Honte, Ava Basta, LDH, CGT...)


    Type de document : Vidéos
    Auteur : Dailymotion
    Langue : Français
    Date de publication : 18 novembre 2009
    Date de fin de publication : 11 mars 2010
    Territoriales : 8 questions pour le VIVRE ENSEMBLE
    Aussitôt les listes des candidats déposées, Avà Basta leur a soumis une série de questions.

    À ce jour nous sont parvenues quatre réponses : Femu a Corsica, Démocrate et Écologique, Front de Gauche et Corsica Libera.

    Notons à propos de propositions concrètes pour favoriser la présence de personnes étrangères sur les listes :

    « Dés lors que toutes les conditions sont réunies pourquoi faire une différence en fonction de l’origine ? » - Démocrate et écologiste.

    « Pour nous, les personnes d’origine étrangère présente sur l’île (française, italienne, marocaine, portugaise ou autres) devraient pouvoir être inscrites sur toutes les listes, dès l’expiration du délai de 10 ans prévu dans le cadre de la citoyenneté corse. » - Corsica Libera

    « Les candidats aux élections, désignés par et pour les militants en tenant compte de certains critères (implication, représentativité, répartition territoriale), sont choisis sans aucune discrimination portant sur leurs origines. » - Femu a Corsica

    « Le Front de gauche différencie bien les notions de nationalité et citoyenneté et à ce titre, défend l’idée d’octroyer aux résidents étrangers le droit de vote à toutes les élections et leur éligibilité. » - Front de Gauche.

    Ce qui répond aussi à la question suivante à propos du vote des personnes dites « étrangères » pour laquelle les 3 autres groupes répondent :

    Femu a Corsica : « Les « étrangers » participant activement au développement de notre île, partageant notre communauté de destin, ne doivent pas être privés du pourvoir de décision électif dans le cadre des élections locales, en raison de leurs origines ethniques ou géographiques. »

    Démocrate et Écologique : « Oui, pour les élections locales dans le cadre des lois françaises et européennes en vigueur et dans le respect du statut de résident défini comme tel : est résident en Corse, celui qui peut justifier d’un domicile, du paiement de ses impôts locaux et de son inscription sur les listes électorales. »

    Corsica Libera : « Voir réponses précédentes. Il nous semble que, en deçà de dix ans de résidence, les personnes concernées n’ont pas justifié pleinement de leur volonté de partager notre destin. »

    Ce ne sont que quelques extraits. Pour connaître la liste complète des questions et réponses, consultez le site http://www.avabasta.com/

    Merci à ceux qui se sont sentis concernés par les problèmes posés par ces questions.

    Pour Avà Basta,
    La Présidente,


    Noëlle Vincensini.


    Type de document : Communiqué
    Langue : Français
    Date de publication : 10 mars 2010
    Date de fin de publication : 12 mars 2010
    8 réponses pour le VIVRE ENSEMBLE du groupe RASSEMBLER POUR LA CORSE
    Réponses au questionnaire soumis par le collectif Ava Basta.

    Pour chacune des compétences de la CTC, quels sont vos engagements pouvant contribuer à combattre les discriminations, le racisme, la xénophobie et améliorer le respect des différences, le « vivre ensemble » ?

    L’ensemble de nos actions, de nos projets, de nos engagements s’adressent à l’ensemble de nos concitoyens et à tous les étrangers en situation régulière vivant en Corse, sans considération de discrimination, y compris d’origine.

    Quelles propositions concrètes pour favoriser la présence de personnes d’origine étrangère sur les listes ?

    Toute personne partageant nos valeurs et nos convictions républicaines souhaitant s’engager à nos côtés est la bienvenue. L’engagement politique ne se conçoit que s’il est fort, résolu et surtout s’il se vit au quotidien. Dans ces conditions, chacun a sa place. Réduire un individu au rang d’alibi serait contreproductif et désastreux pour la démocratie.

    Expliquez pourquoi vous êtes pour ou contre le vote des étrangers (et à quelles conditions) aux élections locales ?

    Le droit de vote est strictement lié à la citoyenneté. En France et en Europe, seuls les ressortissants communautaires peuvent participer aux élections municipales et européennes. Ces dispositions sont du ressort de l’Etat et éventuellement de conventions internationales. Il est cependant concevable qu’une évolution intervienne dans ce domaine.

    Que pensez-vous du rôle économique, social, démographique et culturel de la présence de l’immigration sur notre territoire ?

    Il est évidemment important, et d’autant plus important que la démographie de notre île manque de vitalité. Il y a donc, en Corse comme ailleurs, un rôle positif de l’immigration.

    Que proposez-vous pour que soit reconnu et effectivement pris en compte le rôle des travailleurs sans papiers dans les secteurs clés de l’économie de l’île (BTP, Hôtellerie Restauration, agriculture, services à la personne) ?

    On sait que certains secteurs économiques connaissent plus que d’autres l’emploi de travailleurs clandestins. Ce fait, qui permet à certains de prospérer sur des situations individuelles instables et d’exploiter la précarité n’est pas admissible. La question de la régularisation des travailleurs clandestins est une décision politique du ressort de l’Etat et des conventions internationales ; elle peut se révéler quelquefois nécessaire pour régler certaines situations individuelles dramatiques.

    Comment le CESC pourrait-il pleinement jouer son rôle concernant ces différents aspects ?

    Le CESC joue un rôle d’instance consultative, y compris en usant de ses capacités d’auto-saisine. Ses avis peuvent être un éclairage précieux pour l’Assemblée de Corse et pour l’Exécutif. C’est pourquoi nous nous engageons à renforcer le rôle du CESC en veillant à ce qu’il soit plus et mieux associé aux travaux de ces deux organes.

    Comment comptez-vous utiliser la capacité d’adaptation législative de la CTC sur ces différents points ?

    Nous ne comptons pas l’utiliser ! Les questions de nationalité et de citoyenneté sont du ressort de l’Etat et éventuellement des conventions internationales.

    Que signifie pour vous l’expression « communauté de destin » ? Quelle stratégie pour la renforcer ?

    L’expression « communauté de destin », dégagée de la connotation qu’elle peut avoir dans certains contextes insulaires, pourrait parfaitement caractériser le sentiment national. C’est à la fois le vivre-ensemble et la volonté de le continuer, en particulier, si on s’en réfère à la classique définition de Renan, que ceux qui n’ont pas un « passé partagé » avec la communauté nationale.

    Liste Camille de Rocca Serra - Ange Santini “Rassembler pour la Corse”


    Type de document : Communiqué
    Auteur : Camille de Rocca Serra - Ange Santini
    Langue : Français
    Date de publication : 15 mars 2010
    Date de fin de publication : 15 mars 2010
    Célébration du 65ème anniversaire de la libération des camps de concentration
    Ce dimanche matin 25 avril à partir de onze heures, le public se rassemblera au monument aux morts d'Ajaccio pour rendre hommage à tous ceux qui périrent et ceux qui ont porté les stigmates de la déportation toute leur vie.

    65 ans c'est beaucoup, et c'est peu, car c'est un événement contemporain, et des témoins survivent encore. C'est une leçon d'une Histoire encore proche, et nous ne devons pas oublier les innommables atrocités que peut générer le racisme érigé en doctrine d'État. Car ce n'est pas une menace définitivement écartée, hélas. Il y a encore des dominations brutales et des génocides de par le monde. Quand on perd le respect de l'être humain, la porte est ouverte à toutes les horreurs.

    Pour toutes les innocentes victimes du nazisme, pour le sacrifice des résistants qui y sont morts, nous vous convions à lutter contre l'oubli en étant présent à cette cérémonie qui dépasse le cadre officiel. Elle nous concerne tous.


    Pour Avà Basta,
    La Présidente,
    Noëlle Vincensini.

    Cliquez pour voir le document
    Voir le document

    Type de document : Communiqué
    Auteur : NV
    Langue : Français
    Date de publication : 21 avril 2010
    Date de fin de publication : 21 avril 2010
    Ghjurnalettu 2ème semestre 2009
    Journal semestriel interne d'Avà Basta.

    Cliquez pour voir le document
    Voir le document

    Type de document : Ghjurnalettu
    Auteur : Avà Basta - Collectif
    Langue : Français
    Date de publication : 27 janvier 2010
    Date de fin de publication : 23 juin 2010
    Ghjurnalettu 1er semestre 2010
    Journal semestriel interne de l'association : informations, activités, contributions d'invités, appel à contribution ...

    Cliquez pour voir le document
    Voir le document

    Type de document : Ghjurnalettu
    Auteur : Avà Basta - Collectif
    Langue : Français
    Date de publication : 15 juillet 2010
    Date de fin de publication : 15 juillet 2010
    Hommage au docteur Hyacinthe Pancrazi
    Comme tous ceux qui ont eu le privilège d'apprécier les qualités humaines et morales du Docteur Hyacinthe Pancrazi, nous avons le sentiment que quelquefois la perte est irréparable. C'était en effet un être d'exception. Son dévouement aux autres, sa générosité foncière, la fidélité à ses convictions de toujours, ne se sont jamais démenties.

    Nous avions l'honneur de le compter parmi les nôtres,

    Nous présentons à sa famille nos sincères et fraternelles condoléances.



    Pour Avà Basta,
    La présidente

    Noëlle Vincensini

    Cliquez pour voir le document
    Voir le document

    Type de document : Communiqué
    Auteur : NV
    Langue : Français
    Date de publication : 21 juillet 2010
    Date de fin de publication : 21 juillet 2010
    Les Gens du Voyage stigmatisés
    Les dernières mesures frappant les Gens du Voyage, Gitans, Manouches, Roms, Tziganes, plongent les consciences humanistes dans un effroi répulsif.

    Une fois encore, on généralise à partir d'un incident regrettable et l'on touille dans la tendance facile à l'exclusion, au lieu de traiter le problème à la source qui est social, et souvent urbanistique car il faut assurer des lieux d'accueil.

    Les errants de culture relèvent d'une tradition multiséculaire d'accueil dans les pays européens. Et le climat qui se crée ne peut que mettre mal à l'aise car on a l'impression que l'on assiste aux derniers défoulements autorisés du racisme. On ne peut oublier que les nazis ont fait passer un million et demi de tziganes par les chambres à gaz.

    Combien de Django Reinhardt en herbe on assassine ?

    Pour Avà Basta,
    La Présidente,
    Noëlle VINCENSINI

    Cliquez pour voir le document
    Voir le document

    Type de document : Communiqué
    Auteur : Avà Basta - NV
    Langue : Français
    Date de publication : 29 juillet 2010
    Date de fin de publication : 29 juillet 2010
    Pétition pour sauver l'indépendance de LA HALDE
    ...Profitant de l’examen de la loi organique mettant en place un Défenseur des droits, instauré par le nouvel article 77-1 de la Constitution, la Commission des lois du Sénat a introduit, sans concertation, la HALDE dans le périmètre de compétence de la nouvelle entité
    Mais plusieurs éléments de ce projet sont au contraire alarmants. Le Défenseur des droits déciderait seul et de manière arbitraire de traiter ou non des pratiques discriminatoires et des droits à protéger, le projet ne faisant aucune place effective à la collégialité. Le Collège ne serait que consultatif et le Comité consultatif lui-même qui fait entendre la voix de la société civile serait purement et simplement supprimé... Alors que la HALDE doit regarder toutes les réclamations (en constante augmentation), le Défenseur des droits serait seul à prioriser tel ou tel sujet.

    Celles et ceux qui ont jadis appelé à la mise en place d'une autorité indépendante de lutte contre les discriminations et tous les autres, qui sont convaincus par la justesse de cette cause, demandent aux parlementaires de défendre l'autonomie de la HALDE et l’exercice indépendant de ses missions.

    Vous êtes inviter à signer cette pétition afin que LA HALDE reste une autorité administrative indépendante ET AUTONOME.
    Signer la pétition du Comité Consultatif de la Halde


    Type de document : Communiqué
    Auteur : Membres du Comité consultatif de la HALDE
    Langue : Français
    Date de publication : 3 novembre 2010
    Date de fin de publication : 31 decembre 2010
    Affaire Farida SOU - Violences conjugales et rétention administrative
    Madame Sou, victime de violences conjugales a porté plainte contre son compagnon auprès de la Police à Bastia. Par cette démarche volontaire et délibérée, elle pensait, logiquement et à juste titre, s’être placée sous la protection de la loi et des autorités.
    En réponse à sa démarche courageuse, au lieu d’instruire et donner suite à cette violence, la Police et la Préfecture, au constat de son irrégularité de séjour, ont placé Madame SOU en garde à vue et en rétention administrative en vue de sa reconduite à la frontière.
    Cette « pratique » inattendue, nous parait contraire à la loi. Cette « méthode » heurte « l’ Humain. ».
    Tout au long de la procédure, les textes ont été ignorés et bafoués. En exemple, le rejet de son recours devant le Tribunal Administratif sur simples affirmations de la Préfecture : L’affaire a été jugée sans pièces (malgré toutes les demandes de communication du dossier), sur les seules affirmations de la Préfecture, au demeurant absente à l’audience.

    De telles pratiques apparaissent déloyales et si elles devaient être cautionnées de quelque manière que ce soit, cette façon de faire risque d’envoyer un signal fort d’impunité à toute personne qui fait subir des violences physiques, psychologiques, administratives à toute femme, ou autre individu, en situation irrégulière en France .
    Ce signal d’impunité, peut encourager, tout aussi bien « certains » employeurs dans des pratiques parfois proches de l’exploitation humaine, voir de l’esclavage moderne que les marchands de sommeil ou tout autre employeur peu scrupuleux.
    La porte serait ainsi ouverte à toutes les injustices.
    Les Associations signataires en appellent :
     Au Défenseur des droits qui, à ce jour, s’est saisi du dossier.
     A tous les démocrates épris de justice et de liberté, à l’instar de ceux qui sur cette Île, en d’autres temps, se sont donné les moyens d’éviter « la nuit et le brouillard ».
     A tous les Elus et en particulier à ceux de la CTC.
    Il est bon de rappeler que l’Assemblée Territoriale a voté le texte : Corse terre sans expulsion.

    Il est utile de le rappeler, il serait tout aussi opportun et heureux d’y donner suite.
    Les Associations appellent tout un chacun, ici et ailleurs, à réagir à tout constat d’injustice, de passe droit, d’arbitraire ….et faire en sorte d’éviter que, face « au Printemps Arabe » qui tiédit la planète, nous n’ayons à offrir que le glacis de « l’Hiver Européen ». (Dessi : Emmanuel Grange le 21 Avril 2011)
    Avec nous, à chacun, nous disons :- Soyons vigilants car, comme dirait Eschyle :
    « Nous enfantons nous même notre destin ».

    Premiers signataires :
    Avà Basta, CGT Haute-Corse, CIDFF Haute-Corse, Femmes Solidaires, Femu a Corsica, RESF Corsica, ...

    Cliquez pour voir le document
    Voir le document

    Type de document : Communiqué
    Auteur : Collectif
    Langue : Français
    Date de publication : 5 octobre 2011
    Date de fin de publication : 5 octobre 2011
    Ghjurnalettu - Janvier 2012
    SOMMAIRE:

    - Pourquoi ont-ils tué Jaurès ? (Ghjiseppu Maestracci)
    - BREVES REFLEXIONS SUR « LA VIOLENCE » (Noëlle VINCENSINI)
    - FACILITER L’ACCES AUX LOISIRS (Karine)
    - UNE JOLIE FLEUR NOMMEE « YASMINA » (Cécile)
    - AU REVOIR FADOUA … (Fadoua MAARIFA)
    - AICHA, NOUVELLE RECRUE (Aïcha, Chargée d’Accueil et de Médiation Corse du Sud)
    - INFORMER CONTRE LES Discriminations
    - Avà Basta : les outils de l’analyse systémique au service de la transformation sociale (Daniel Crépin, conseil et formation en management)
    - PARTENAIRE(S) : Marie-Jo SIMEONI, UDAF de Haute-Corse
    - Hommage à Noëlle de Maïa et Mina, enfants d’Avà Basta, aujourd’hui jeunes femmes et toujours sur le pont ! (Maïa Graziani et Mina Salhaoui)
    - DES NOUVELLES DU QUARTIER CANNES-SALINES à AJACCIO (Houria)
    - Affaire Farida Sou - Violences conjugales et rétention administrative,

    Cliquez pour voir le document
    Voir le document

    Type de document : Communiqué
    Auteur : AVB
    Langue : Français
    Date de publication : 17 janvier 2012
    Date de fin de publication : 17 janvier 2012
    Incendie criminel d’une salle de prière in Ajacciu
    Voici quelques jours Avà Basta montait au créneau pour dénoncer la folie raciste de Toulouse tout comme elle condamnait, comme toujours, toutes les stigmatisations.

    Avà Basta demandait aux différents candidats à l’élection Présidentielle de mettre le vivre ensemble au cœur de la campagne électorale. Il semblerait que nous n’ayons pas été entendus et, pour certains(e) candidats(e), la stigmatisation de « l’autre » à visée électoraliste perdure.

    Récemment, in Ajacciu, au petit matin, sur son lieu de travail, un employé municipal a eu à subir la violence d’une agression raciste. La nuit de Pâques, la même folie raciste s’est crue autorisée à passer à l’acte. Une salle de prière a été incendiée, des écrits à caractère raciste ont été trouvés à proximité.

    De tels actes ne peuvent être que l’œuvre d’esprits dérangés et faibles, armés par l’ambiance de circonstance. Nous les condamnons avec force tout comme nous désapprouvons l’ambiance délétère de la campagne Présidentielle. Ne sachant nous faire rêver, « certains » tentent de nous faire peur.

    Aspirer à la « Fonction Suprême » devrait appeler à la retenue, au respect de l’autre, à la tolérance.

    Avà Basta appelle toutes les personnes de cette Île éprises de justice à condamner de tels actes ignobles et à faire barrage à toutes les dérives et comportements racistes qui salissent notre terre et insultent notre Peuple et à purtà alta a bella bandera di u Campà Inseme.

    Cliquez pour voir le document
    Voir le document

    Type de document : Communiqué
    Auteur : ATPC, Association des Tunisiens, Avà Basta
    Langue : Français
    Date de publication : 10 avril 2012
    Date de fin de publication : 11 avril 2012
    Pèlerinage de Mémoire dans un camp de concentration nazi
    Une délégation va partir de Corse pour assister à la cérémonie officielle de l’anniversaire de la libération du camp de Ravensbrück célébrée par les
    autorités Allemandes.Le groupe Corse est composé de six collégiennes et lycéennes, d’un professeur d’Histoire, et d’une survivante de ce camp.

    Le camp de Ravensbrück a été le grand camp spécifique de la déportation des femmes, venues de toute l’Europe.
    De 1938 à 1945, 132 000 femmes ont été immatriculées à Ravensbrück, un peu plus de 90 000 y sont mortes.
    De faim, de froid, de brutalités, d’épuisement, de maladies, de liquidation physique par arme à feu, piqures létales, chambre à gaz. Les cendres du four crématoire étaient jetées dans le lac jouxtant le camp,tombeau de milliers de femmes européennes.
    Le pèlerinage dure du 19 au 23 avril prochains.

    Avà Basta est très soucieux de rappeler aux jeunes générations que le racisme peut devenir monstrueux.

    Pour Avà Basta,
    La Présidente d’Honneur,
    Noëlle VINCENSINI

    Cliquez pour voir le document
    Voir le document

    Type de document : Communiqué
    Langue : Français
    Date de publication : 17 avril 2012
    Date de fin de publication : 27 avril 2012
    Ghjurnalettu - Juillet 2012
    Petit semestriel interne de l'association

    Cliquez pour voir le document
    Voir le document

    Type de document : Communiqué
    Auteur : Avà Basta - Collectif
    Langue : Français
    Date de publication : 11 juillet 2012
    Date de fin de publication : 12 septembre 2012
    Assassinat de Maître Sollacaro : L'insulte à tout un peuple - una scassa tremenda
    Un omu hè cascatu…Era un Omu di Legge, un Omu fieru, Era un omu arrittu…Era un Omu.
    In Corsica simu surtiti di suminatu…Un c’hè più un palmu di nettu…I Babbi, certi babbi, corci ch’elli so, ùn sanu più stradà i figlioli. A scola ùn po più ammaistrà. U Statu s’impastoghja in u è trappule scure di u falzu stantu è di a spiculazione capitalista. Ancu l’Altare di u Prete trastagliuleghja.U Puliticu s’imbuleghja aspessu, è guasi à palesu, cù u bruttu A strada diritta si perde in a machja brusgiata. Solu u soldu face legge.Un simu più di u paese di… u fieru di‘u quale ne si’ ?… ma di u quantu pesi ?. Inde noi, oghje, u ladru hè ‘gallunatu’ è fieru, è l’assassinu corre libaru.
    Oghje tocca a i ciarbelli à segnu, à i mani puliti, di dà pettu à stà pesta fatta legge.
    Di dilla ùn basta più. Hè ora di piglissi à palamanu è di apre i chjassi allamaghjati.
    Di : - Avà Basta !, oghje ùn basta più…Hè ora di chere conti à tutti quelli chi so in ‘rispunsabilità’.
    Oghje un Omu hè cascatu.
    Una famiglia hè indu l’affanni…
    Sta mane, sta mane, u vistitu negru fume di st’Avucatone, copre tutta à nostra sucetà malata.


    Un homme est tombé...C'était un homme de loi...Un homme fier...Un homme debout...C'était un HOMME.
    En Corse nous avons perdu le sens de l'humain. Tout et corrompu...
    Les pères, certains pères, ne savent plus montrer la voie à leurs enfants.
    L'Ecole ne peux plus éduquer....
    L'Etat se prend les pieds dans le pièges obscurs de l'argent facile et de la spéculation capitaliste.
    Même l'autel du curé bégaie...
    L'homme politique côtoie... et se mêle, souvent, presque naturellement, à la crapule....
    Le droit chemin se perd dans les cendres chaudes du maquis brûlé.Seul et seulement l'argent a force de loi.
    Nous ne sommes plus du pays de l'appartenance au groupe..."di u quale ne si? mais de celui de l'individualisme du "combien tu pèses"?
    Aujourd'hui le ladre est galonné et fier... et l'assassin court en toute liberté.
    Il est temps que les hommes (les humains) de bon sens, " i mani puliti " (mains propres) se lèvent et fassent front à cette peste érigée en force de loi.
    Le dire ne suffit plus!
    Il est temps de s'unir afin d'éradiquer les mauvaise herbes et de ré ouvrir les chemins que les ronces submergent.
    Crier:- Avà Basta! ne suffit plus...
    Il est temps, collectivement, de demander des comptes à ceux qui nous gouvernent. A tous ceux qui sont en situation de 'resonsabilité'.
    Aujourd'hui un Homme est tombé!
    Une famille vit les affres de l'enfer, du doute, et de l'incompréhension
    Ce matin, oui ce matin, l'habit noir de ce Grand Avocat recouvre toute notre société insulaire malade.


    Type de document : Communiqué
    Auteur : Ghjiseppu Maestracci - Président d’Avà Basta
    Langue : Français
    Date de publication : 22 octobre 2012
    Date de fin de publication : 22 octobre 2012
    ACCOMPAGNER LA STRUCTURATION EN RÉSEAU POUR FAVORISER L'INTÉGRATION EN CORSE

    Expérience d'Avà Basta dans la mise en réseau des acteurs pour favoriser l'intégration en Corse :
  • présentation rapide de l'association, historique ;
  • apport, intérêt et exemples de l'approche systémique ;
  • résultats ;
  • forces et limites ...

    Communication lors de la réunion Fonds Européen d'Intégration du 17/01/2013

  • Cliquez pour voir le document
    Voir le document

    Type de document : Communiqué
    Auteur : Laurent MEGE
    Langue : Français
    Date de publication : 17 janvier 2013
    Date de fin de publication : 10 avril 2013
    Ghjurnalettu - avril 2013


    AU SOMMAIRE :

    O Muamè !…….O Dumè ! Poésie de GhjuvanTeramu Rocchi

    CONTRE L'OUBLI : Noëlle VINCENSINI

    POUR LE VOTE DES « ETRANGERS »

    11 questions/réponses à propos du droit de vote des étrangers : Collectif « Droit de vote 2014 » - Paris 20 février 2013

    SOLIDARITE ENVERS LES MIGRANTS AGES

    A Droca ? Avà Basta !

    Le festival au service de la solidarité

    A Riventosa à Corti è da Corti ad ogni locu
    la route reste longue pour aller vers la « Communauté de destin » O megliu,…versu… a « Citatinità »* prumessa à quelli di st’Isula. Dumè Gambini

    Voyage en Méditerranée… Jeha et Grossu Minutu

    Cliquez pour voir le document
    Voir le document

    Type de document : Communiqué
    Langue : Français
    Date de publication : 12 avril 2013
    Date de fin de publication : 22 avril 2013
    A rimingna : - Lagni di muri
    Les difficultés de tous ordres s'aggravent et d'aucuns en profitent pour distiller leur poison.
    Ainsi l’affiche qui conclut : " Stirpemu à Rimingna" est un pur produit de l’idéologie d'extrême droite fascisante.
    Les effets dévastateurs du peuple corse n’ont pas des causes ethniques, mais sont le résultat des ravages socio-économiques destructeurs du niveau de vie, des relations humaines, de la culture.
    Cette affiche est une démarche grossière tendant à rejoindre ce qu'il y a de pire et qui tend à poindre et à développer à travers toute l'Europe : la démarche de bouc émissaire qui ne trouve que la haine et le rejet de "l'autre" comme solution.

    Stirpemu a rimingna ! dice, oghje, issu impiastru d’affissu muralescu. Ma cumu stirpà a rimingna ? Si sà chi, cumu dice u pruverbiu corsu, è Bertolt Bretch, l’ hà detta anch’ellu : - « A rimingna ùn sterpa mai » !
    Hè vera, « le ventre de la bête immonde » hà, torna è cum’è è sempre, parturitu de la fiente nauséabonde….de la rimingna toujours féconde.

    Mesdames et Messieurs les Maires, le Tour de France arrive, le Monde nous regarde,
    alors :
    - A vos grattoirs !
    - A vos pinceaux !
    - A votre conscience !
    Les murmures de nos murs, fatti lagni, vous commandent de faire taire l’insulte,d’effacer l’ignoble, d’issa rimingna, di gradica fascista, chi ùn stirparà mai, ma chi ci truverà sempre, di pettu à ella, arritti è pronti à fà fronte è à tene forte…Sempre è cum’è sempre ! E ch’ella sia detta !

    Cliquez pour voir le document
    Voir le document

    Type de document : Communiqué
    Auteur : Noëlle VINCENSINI & Ghjiseppu MAESTRACCI
    Langue : Français
    Date de publication : 6 juin 2013
    Date de fin de publication : 10 juin 2013
    FICHE EVALUER LA SATISFACTION DES PARTICIPANTS A UNE ACTION DE FORMATION
    Cliquez pour voir le document
    Voir le document

    Type de document : Fiches pratiques
    Auteur : CEDIP
    Langue : Français
    Date de publication : 13 juin 2013
    Date de fin de publication : 13 juin 2013
    L'EVALUATION EN FORMATION (FICHE 38/2)
    Cette fiche présente les finalités, les
    principes d'action, les étapes d'un
    processus d'évaluation ainsi que les
    principaux niveaux d'évaluation.

    Cliquez pour voir le document
    Voir le document

    Type de document : Fiches pratiques
    Auteur : CEDIP
    Langue : Français
    Date de publication : 13 juin 2013
    Date de fin de publication : 13 juin 2013
    MESURER LA SATISFACTION Fiche 38/1
    Ce document expose, à partir d'une
    expérience réelle, quelques éléments de
    méthode pouvant servir de base à la
    construction d'une enquête de
    satisfaction.
    Après avoir décrit l'articulation entre les
    notions de « satisfaction » et de
    « qualité », le document présente les
    principales phases d'une démarche de
    mesure de la satisfaction..

    Cliquez pour voir le document
    Voir le document

    Type de document : Fiches pratiques
    Auteur : CEDIP
    Langue : Français
    Date de publication : 13 juin 2013
    Date de fin de publication : 13 juin 2013
    MEMENTO POUR EVALUER UN DISPOSITIF DE FORMATION FICHE 42/1
    Le présent document propose un ensemble non
    exhaustif de questions à se poser lorsque l'on
    souhaite évaluer un dispositif de formation.
    Il se veut une aide pour attirer l'attention
    d'un maître d'ouvrage et d'un maître d'oeuvre
    d'évaluation sur les principaux points de
    vigilance et de contrôle relatifs à la mise en
    oeuvre d'un dispositif.
    Cette fiche complète les précédentes fiches
    sur l'évaluation (N°38-2, N°39 et N°41).

    Cliquez pour voir le document
    Voir le document

    Type de document : Fiches pratiques
    Auteur : CEDIP
    Langue : Français
    Date de publication : 13 juin 2013
    Date de fin de publication : 13 juin 2013
    ÉVALUATION DES EFFETS D'UNE FORMATION SUR LES COMPETENCES MISES EN OEUVRE EN SITUATION PROF fiche 4
    Quel a été l'impact de la formation ? Quelles
    compétences la formation a-t-elle permis de mettre
    en oeuvre ?
    Ces questions récurrentes peuvent être posées
    indifféremment par un agent ayant suivi une
    formation, par le supérieur hiérarchique qui la lui a
    proposée, par le commanditaire de la formation ou
    par le maître d'oeuvre de la formation.
    Ce document détaille les différentes étapes
    permettant de concevoir et de réaliser ce type
    d'évaluation et précise les modalités pratiques
    permettant d'établir un diagnostic.

    Cliquez pour voir le document
    Voir le document

    Type de document : Fiches pratiques
    Auteur : CEDIP
    Langue : Français
    Date de publication : 13 juin 2013
    Date de fin de publication : 13 juin 2013
    I « Gumi » …les goumiers
    Teghjime, cérémonie Jeudi 03 Octobre à 15 heures.
    I « Gumi » disait-on…i Gumi… les Goumiers.




    Ils sont venus de loin.
    Ils ont quitté leur terre, ils ont quitté les leurs.
    Ils ont franchi la mer. Cette mer, dans laquelle aujourd’hui chavirent bien des barques et se noient bien des rêves dans un silence immense. Ce silence complice…fait de complicités.
    Cette mer, aujourd’hui frontière infranchissable, frontière de l’inhumain, frontière de l’enfer, tombeau de l’affamé, cette même mer bleue, hier les a guidés vers nous et, portés jusqu’à nous. Parmi nous… Jusqu’ici !

    Hier, aux temps des Résistants contre la barbarie, ils sont venus, pour, avec des gens d’ici, libérer le Pays, libérer cette terre, nôtre terre, avec nous…Enfin ? Avec certains des nôtres.
    Dans un combat commun, ils surent livrer combat, nous apporter leur aide et nous donner la main…
    Main armée de fusils…Pointant les baïonnettes, ils surent livrer bataille, ils surent résister, ils surent repousser, ils surent vaincre et chasser l’infamie et, pour beaucoup, mourir… au pied de nos cépages suant le nectar « rouge ».
    Ce nectar qui, parfois, tache nos nappes blanches, blanches et conviviales, comme du sang versé…

    Ils donnèrent leur vie…Pour moi, pour toi, Pour nous…
    Pour notre liberté.
    Ils sont morts, ils sont là, ils sont devenus nôtres…
    Notre Terre s’est refermée sur eux et notre terre les garde et ils sont ses enfants. Ses enfants/semence, semence pour toujours. Semence pour demain…

    Honorons leur mémoire.
    Sachons la respecter car, la dette de sang ne saurait s’effacer. Elle ne s’efface pas. Elle ne peut s’effacer, car le Sang et la Terre se sont ici mêlés… et la dette est immense…
    Ici des hommes sont morts.
    Ils sont là pour toujours tout comme leurs enfants sont, ici, et jusqu’aux lendemains, pour toujours et légitimement, pour toujours chez eux et font partie de nous. Ils sont Toi, ils sont Moi, ils sont Nous.

    A tè chi passi per Nebbiu, arreghjiti in Teghjime è stà à sente u trattu chi corre lindu o qualchi volta in zarga… U Tiru d’issu locu hè tantu carcu à Storia. Stallu à sente… S’è tù stai in arrechja, sintarei u cantu dolce di i Gumi chi, passendu per Tighjime, ribomba da mare à mare è ti dice di noi.

    Teghjime vient de Teghja et teghja est la pierre tombale. C’est cette Teghja là !
    Merci d’être venus.



    Avà Basta
    Ghjiseppu Maestracci


    Type de document : Communiqué
    Auteur : Ghjiseppu Maestracci
    Langue : Français
    Date de publication : 4 octobre 2013
    Date de fin de publication : 4 octobre 2013
    Clips "Adopte un corse" - réalisation des étudiants Cinéma de l'IUT de Corte


    3 clips (durée 1') réalisés pour Ava basta par les étudiants du CREATACC - IUT di Corsica : Filière Cinéma-Audiovisuel - dans le cadre de leur formation.

    Nous remercions chaleureusement ces étudiants pour leur créativité, leur efficacité, leur ingéniosité, la pertinence et la qualité de leur production.

    Voir les clips "Adopte un corse"


    Type de document : Communiqué
    Auteur : Ava Basta
    Langue : Français
    Date de publication : 30 avril 2014
    Date de fin de publication : 30 avril 2014
    Nous avons besoin de votre soutien financier
    Nous vous remercions par avance de votre soutien à notre action.
    65% de vos dons à AVA BASTA sont déductibles de vos impôts.
    Pour nous faire parvenir votre don, retournez nous par la poste le document ci-joint une fois complété par vos soins.

    Cliquez pour voir le document
    Voir le document

    Type de document : Communiqué
    Langue : Français
    Date de publication : 18 decembre 2014
    Date de fin de publication : 18 decembre 2014
    Questionnaire de la CLE aux candidats des élections départementales 2015
    Pour une action sociale transparente, concertée et renforcée
    au bénéfice des plus démunis


    La pauvreté touche 25 à 30% de la population corse. Les associations humanitaires et caritatives de la Coordination inter-associative de lutte contre l’exclusion (CLE) sont quotidiennement témoins de cette réalité et de son aggravation, reflets de la faible efficacité des mesures et des politiques actuelles face à ce phénomène durable et structurel.

    L’ensemble des associations* membres de la CLE veulent porter cette question essentielle au centre des thèmes développés durant les élections cantonales du 22 et 29 mars, car les Conseils généraux sont des acteurs essentiels de l’action sociale. Aussi, interpellent-elles tous les candidats aux cantonales de Corse sur leur programme contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion, comme elles l’avaient fait précédemment lors des élections municipales d’Ajaccio.

    Les candidats sont invités à télécharger ce questionnaire et à le retourner complété par mail avant le 16 mars à la CLE < A href=mailto:cle-ajaccio@sfr.fr>cle-ajaccio@sfr.fr

    Cliquez pour voir le document
    Voir le document

    Type de document : Communiqué
    Auteur : Ava Basta
    Langue : Français
    Date de publication : 11 mars 2015
    Date de fin de publication : 11 mars 2015
    la Coordination associative de Lutte contre l'Exclusion (CLE) en actions
    La Coordination inter associative de Lutte contre l’Exclusion (CLE) est une association loi 1901. Elle a été constituée en 2004, à la suite des événements du « squat Alban » à Ajaccio. Son objectif : lutter contre la précarité et l’exclusion à Ajaccio.
    La CLE regroupe les principales organisations oeuvrant auprès des plus pauvres d’Ajaccio. Elle est un organe de réflexions et d’actions, de mises en relation, de mutualisation, et surtout de propositions sur l’ensemble des thématiques liées à la précarité. Le réseau qu’elle a créé permet d’obtenir une véritable synergie originale et pro active.

    Membres de l’association au 1er janvier 2015
    -- Ava Basta contact@avabasta.com. Tél : 06 22 49 06 67
    -- Médecins du Monde mdmcorse@wanadoo.fr Tél : 04 95 51 28 93
    -- Fraternité du Partage fraternite.du.partage@wanadoo.fr Tél : 04 95 20 93 34
    -- Secours Catholique corse@secours-catholique.org Tél. : 04 95 21 23 86
    -- Secours Populaire contact@spf2a.org Tél : 04 95 20 68 96
    -- Croix rouge Tél : 06 03 47 20 05
    -- Restos du coeur ad20a.siege@restosducoeur.org Tél : 04 95 25 81 30
    -- Présence bis presencebis@gmail.com Tél. : 04 95 10 86 49

    Pour en savoir plus, télecharger le fichier joint.

    Cliquez pour voir le document
    Voir le document

    Type de document : Information
    Langue : Français
    Date de publication : 8 mars 2015
    Date de fin de publication : 11 mars 2015
    Tunisia....Sulidarità
    Aujourd'hui, la Terre de Bourguiba est en deuil.
    Tunis…
    A quelques encablures du 'dormant de Saint Louis', de Cartago, de Carthage, hauts lieux porteurs d'Histoire, le premier 'Printemps Arabe' vient de prendre un coup de froid et est mis et soumis à rude épreuve. Les senteurs de jasmin de l'espoir viennent d'être soufflées par un vent mortifère venu de l’antre froid de l'obscurantisme, du mépris de l'autre, de la négation de la démocratie. De l'ignorance.
    Encore une fois, c'est un lieu de Culture qui vient d'être frappé. Un musée est par excellence le carrefour de la rencontre des idées, des temps, des cultures, des civilisations. Un lieu de rencontre et d'échange.
    Le Musée est le lieu où chacun se sent être maillon de la chaine universelle.
    Ce sont ces symboles et cette Histoire, porteurs de démocratie qu'on a voulu atteindre.
    La Tunisie est forte de ses acquis, de sa jeunesse éclairée, de ses hommes convaincus et déterminés, de ses femmes libres, émancipées et conquérantes. Le Peuple Tunisien est un Peuple uni qui s'ouvre avec détermination à un avenir certain, moderne et démocratique qui portera encore longtemps, dans la région, le moderne flambeau de l'émancipation intérieure des peuples.
    L'avenir, ouvert et démocratique, a pris souche dans cette terre et ses racines sont profondes. La laïcité y a semé ses graines et ‘demain’ ouvre grandes ses portes à cette démocratie en herbe...
    Avà Basta, Le Collectif Anti Raciste de Corse, présente ses condoléances au Peuple Tunisien et aux familles de toutes les victimes de cet acte barbare.
    La Communauté Tunisienne qui vit et travaille sur cette terre de Corse peut compter sur notre solidarité active.
    Le Peuple Tunisien est un Peuple ami, c’est un Peuple frère du Peuple Corse et nous portons, encore, au cœur, le fameux cheval offert par le Bey de Tunis à...Pasquale Paoli.
    Aujourd’hui, (comme hier), le Peuple Tunisien n'a pas peur....et vaincra.
    Forza Tunisia....


    Type de document : Communiqué
    Langue : Français
    Date de publication : 19 mars 2015
    Date de fin de publication : 19 mars 2015
    Hommage à Hervé Gourdel
    Tu ne tueras point.
    Par ces mots, d'inspiration divine ou pas, l'humanité ouvrait la voie de l'homme civilisé.Par ces mots gravés dans la pierre on aurait pu penser que l'humanité fermait définitivement la porte à la barbarie.
    De calmes en chaos, ce chemin de paix est venu ouvrir le siècle des lumières qui, lui même, buta, plus tard, contre 'la peste brune' et l'Europe, contemporaine, sombra dans la barbarie.
    Puis, cahotante et fragile, la paix revint....
    Aujourd'hui, à nouveau, une autre peste, noire celle-ci, au nom de dieu, tue, viole, prostitue, vole, égorge, assassine et décapite sauvagement.
    Hervé Gourdel est mort tué par de sinistres barbares sanguinaires, sans foi ni loi, semeurs de deuils, abjects voleurs de grands chemins.
    À sa famille, à son village, à ses collègues, à toute la communauté, à ses amis kabyles ses hôtes hospitaliers qui doivent être, eux aussi, en ces jours sombres, désemparés et meurtris, Avà Basta, modestement, mais avec force, vient présenter ses condoléances, son soutien et sa solidarité.
    Avà Basta exprime son rejet de toute violence et se range du côté des victimes, de toutes les victimes de toutes les barbaries.
    Ava Basta rejette également toute stigmatisation de l'autre et se range, résolument, aux cotés des populations, des communautés, qui, dans leur immense majorité, aspirent à la paix et rejettent la barbarie contraire à leur philosophie religieuse ou profane. Pour ceux là, Avà Basta affirme que nul, ici ou ailleurs, n'a à se justifier d'un crime qu'il n'a pas commis.
    Le Vivre Ensemble, fraternel et laïc, est l'unique chemin du monde civilisé.
    Ce chemin de non violence et de respect, Avà Basta le suit avec tous les humains épris de justice et de paix quelles que soient leurs origines. Hervé Gourdel était un homme de paix. Il est mort sauvagement tué par la bête immonde.
    Rendons-lui hommage, dans la sérénité, en œuvrant à la Paix.
    Andemu in Pace o cari...


    Type de document : Communiqué
    Auteur : Ghjiseppu Maestracci, de Avà Basta
    Langue : Français
    Date de publication : 29 septembre 2014
    Date de fin de publication : 19 mars 2015
    Inauguration des nouveaux locaux à Ajaccio
    Le siège d'Ajaccio a déménagé, il se situe désormais à l'Orée du bois, à l'entrée d'Ajaccio, à côté du centre médical A Madonuccia.
    Nous sommes heureux de vous accueillir aux heures habituelles dans ce nouveau local plus confortable et plus fonctionnel que le précédent.
    Places de parking devant les locaux.
    Station de bus : A Madonuccia


    Type de document : Communiqué
    Langue : Français
    Date de publication : 31 janvier 2015
    Date de fin de publication : 19 mars 2015
    LA PRECARITE EN CORSE - rapport du CESC
    Rapport adopté par le Conseil Economique, Social et Culturel de Corse le Mercredi 4 novembre 2009

    Cliquez pour voir le document
    Voir le document

    Type de document : Information
    Auteur : Conseil Economique, Social et Culturel de Corse
    Langue : Français
    Date de publication : 1 decembre 2009
    Date de fin de publication : 23 avril 2015
    Solidarité Pompiers
    A notte di Natale i spenghjifocu si sa fatti piglià à pitrate in Ajaccio.
    Issu fattu hè cuntrariu à u l'usu natalescu.
    Sulitarità cù tutti i spenghjifocu.i feriti, i Cummossi è tutti l'altri ...è chi i sguaiuffi qualvogliasianu, sianu ricircati, truvati è cundannati cù à siverità chì s'impone.
    Un spenghjifocu ù pò esse nimicu di nisunu.
    Aiutu è Sulitarità.

    La nuit de Noel, à Ajaccio, des pompiers se sont faits caillasser.
    Ce comportement est contraire à "la paix de Noël".
    Solidarité avec tous les Pompiers...Les blessés...Les traumatisés...et tous les autres...et que les voyous, quelqu'ils soient, soient recherchés, trouvés, et jugés avec la sévérité qui s'impose.
    Un Pompier ne peut avoir d'ennemis.
    Aide et solidarité.


    Type de document : Communiqué
    Auteur : Ghjisppu Maestracci
    Langue : Français
    Date de publication : 25 decembre 2015
    Date de fin de publication : 29 decembre 2020
    « On est chez nous, on est chez nous ! »
    Je ne suis pas chez moi aux Jardins de l’Empereur. Je suis chez moi dans ma maison et, le temps de ma vie, sur la terre que je cultive. Lorsque je m’en irai, elle restera là attendant les suivants. Je ne me sens propriétaire de rien ni de personne, possesseur d’un bout de monde fut-il celui qu’occupent certains de mes ancêtres depuis des siècles.
    « On est chez nous, on est chez nous ! » criaient-ils, oubliant que les petits ..... qui lapident les pompiers et violentent les femmes le sont aussi. Je ne parle pas de communauté de destin ou de droit du sol, je parle d’un fait. Ils sont là, y sont nés ou y ont grandi et y ont acquis le droit à la criminalité.
    N’y aurait-il que les corses à en être dépositaire ? Devrait-on exhiber un certificat d’ascendance avant de commettre un délit ? Bien sûr, il faut les choper et les sanctionner ces abrutis incultes mais il y a, parait-il, des lois pour cela. Comme pourrait le twitter le premier des ministres : « ici c’est la France ! ». J’en parlerai aux vaches que j’ai vues ce matin, en sortant de chez moi, comme chaque jour, se disputer les vingt mètres carrés d’herbe rase accordés par la clémence de l’hiver.
    J’y penserai ce soir quand je dormirai dans un hôtel dont on dit qu’il fut édifié pour laver de l’argent qui ne sentait pas très bon. Et encore demain lorsque je rentrerai dans ma maison me doucher avec une eau non potable et tirerai la chasse de mes chiottes en évitant de penser que je répands les avanies de mon corps dans la nature. Tout ceci est-il très légal ?
    Tout ceci est-il très bon pour « chez nous » ?
    Ici, c’est comme ailleurs, l’anarchie des hommes. Je conchie à parts égales ceux qui croient que « les corses » ont toutes les vertus et ceux qui ne leur en accordent aucune.
    Je ne sais pas ce que sont « les corses », ni quand ils protègent des juifs ni quand ils assassinent la terre qu’ils disent posséder.
    Je ne sais pas plus ce que sont « les arabes ».
    Si un corse pur-sang violentait votre sœur ou vendait de la drogue à votre fils, sortiriez-vous dans la rue en criant : « i corsi fora ! » ? En prendriez-vous un de la même ascendance pour le crucifier et assouvir votre vengeance ? Saccageriez-vous un chalet qui vend du figatellu sur la place du diamant ? Non, évidemment, ils sont « chez eux » ceux-là, ils ont le droit.
    Non, je ne suis pas chez moi aux Jardins de l’Empereur, pas plus que ne sont ici chez eux les français anonymes et haineux qui le prétendent à grand renfort de commentaires sur la toile ou au comptoir. Je ne suis pas non plus cette foule aux sentiments divers, des meilleurs aux plus sombres, je ne suis qu’un et de « chez moi » je regarde la montagne qui rigole de nos gesticulations vaines.
    Avà Basta.


    Type de document : Contribution
    Auteur : Jean-Yves Acquaviva
    Langue : Français
    Date de publication : 27 decembre 2015
    Date de fin de publication : 29 decembre 2015
    retour à l'accueil

    © AVA BASTA 2007 - Plan d'accès - Contact - Mentions légales
    Réalisation : Ideetic - Micropulse

    Qui sommes nous ?
    Nos publics
    Nos actions
    Quelques définitions
    Discrimination, que faire ?
    Ressources documentaires
    Liens utiles
    Galerie Photo

    L'héritage de Natale
    L’héritage est immense...
    Le mot de la Présidente


    4 mars 2021 - 6:29
    ACTUALITES => toutes
  • Atelier SENSIBILISATION AUX TECHNIQUES DE RECHERCHE D’EMPLOI
    5 juin 2015
      

  • Adopte un corse !
    22 avril 2014
      

  • CONTRE L'OUBLI. Voyage de mémoire au camp de concentration de Ravensbrück
    18 avril 2013
      

  • Formation "Capitalisation et formation de formateurs, diffusion de l'approche systémique "
    6 avril 2013
      

  • Formation module 2 - Analyse Systémique
    5 avril 2013
      

  • Rencontre des migrants âgés avec une famille de bergers
    22 mars 2013
      

  • Ateliers sur "La Discrimination" avec les élèves du Collège du Fium'Orbu
    18 mars 2013
      

  • Combattre les violences avec le dialogue, l'éducation et la culture.
    6 decembre 2012
      

  • Participation de femmes et enfants au Festival International du cirque de Corse
    10 octobre 2012
      

  • Loto des femmes
    29 juin 2012
      



  • Cliquez pour en ouvrir ce document